Polvorones : recette traditionnelle

Gros plan sur un polvorones prêt à être emballé


Connaissez-vous les polvorones ? Ce sont des biscuits sablés originaires d’Andalousie, à base de farine, amandes, sucre et saindoux, aromatisés à la cannelle, au zeste de citron, parfois à l’anis. Ils font partie des biscuits espagnols sans aucune adjonction d’eau, ce qui leur donne une texture sablée exceptionnelle. Les polvorones ont la particularité de tomber en poudre sous la dent, d’où leur nom.
Dans cette catégorie de biscuits hyper friables, vous trouverez sur mon blog la recette des montecaos et celle des alfajores argentins.
On offre souvent les polvorones à Noël, dans des assortiments avec du turrón, des massepains et autres douceurs espagnoles. Ce sont de gros biscuits, assez épais, pour vous donner une idée de la taille, c’est un petit peu plus gros qu’un Chamonix.
J’ai préparé ceux-ci pour des invités et j’en ai profité pour vous proposer la recette.

(suite…)

Concombre aux crevettes et achards citron

Tronçons de concombre évidés et farcis de crevettes, d'achards au citron réunionnais, posés dans un plat, sur une nappe aux motifs tropicaux.


Que diriez-vous d’une petite recette pleine de fraîcheur pour mon retour sur mon blog ? J’ai concocté cette recette de concombre aux crevettes et achards au citron réunionnais après avoir acheté un pot d’achards à la boutique «Île de la Réunion » à Paris. J’ai relevé la farce de mes concombres avec des feuilles de coriandre fraîche et un peu de piment frais. Si vous n’aimez pas le piment, omettez-le, et tout ira bien.
Ma recette de concombre farci aux crevettes et achards au citron est facile à faire, il faut juste la préparer trente minutes avant le repas pour une entrée bien fraîche.

(suite…)

Pudding aux amandes, posset au citron pour HM the Queen !

Pudding aux amandes, citron et posset servi dans une assiette, avec le reste du pudding et des fleurs de mimosa à l'arrière plan



Oui, je sais, aujourd’hui, c’est la Chandeleur, vous devez vous demander pourquoi je vous propose une recette de pudding aux amandes accompagnée d’un posset au citron.
C’est parce qu’il y a un événement important : le concours de puddings organisé par Fortnum & Mason pour le Platinum Jubilee, à savoir les 70 ans de règne d’Elisabeth II !

Le concours stipule que la recette doit être simple à faire, avec des ingrédients qu’on peut trouver partout, sans utiliser de matériel coûteux. La définition de « pudding » du concours est assez large mais je voulais rester dans l’idée qu’on se fait en France du pudding, un gâteau cuit à la vapeur, accompagné de crème anglaise. Mais, je trouvais ça un peu cliché, j’ai donc gardé l’idée en cuisant mon gâteau dans un moule à pudding (j’ai du bol, j’en avais un à la maison), mais au four au bain-marie pour réduire le temps de cuisson. Le bain-marie permet de conserver la texture moelleuse du pudding. J’ai substitué un posset au citron à la crème anglaise, toujours pour sortir du cliché et surtout parce que c’est un des plus vieux desserts anglais, la première recette date du 15e siècle.
J’avais pensé mettre un peu de rhum, mais peut-être que pour des raisons de protocole, la Reine doit éviter d’être un peu pompette, alors je me suis abstenue. Sylvain, lui, a accordé un petit remontant à la Reine.

Pour revenir à mon pudding, je me plais à imaginer HM the Queen dans son château de Windsor, en train de déguster une part avec ses parfums d’amande et de citron, porter à sa bouche une petite cuiller en argent remplie de posset et regarder ses corgis, l’œil et l’estomac remplis de satisfaction…

(suite…)

Chameaux de Varèse en pâte feuilletée pour l’Épiphanie

Six petits chameaux en pâte feuilletée sucrée et un palmier.



Connaissez-vous les chameaux en pâte feuilletée de la ville de Varèse (Italie) ? On les déguste traditionnellement pour l’Épiphanie, soit nature, soit farcis de crème au chocolat ou de chantilly.
J’ignorais tout de ces gâteaux jusqu’à la semaine dernière, quand je les ai découverts dans une revue en ligne italienne. Manifestement, l’office du tourisme de Varèse a beaucoup communiqué cette année, en italien, sur l’histoire de ces chameaux. Au Moyen-Âge, l’empereur Frédéric Barberousse aurait volé les reliques des rois mages dans une église de Milan, et sur le chemin du retour à Cologne, il aurait fait une halte à Varèse. Les pâtissiers de la ville auraient alors créé ces chameaux pour commémorer l’évènement.
Après vous avoir fait découvrir pour l’Épiphanie la fallue normande et le roscón de Reyes espagnol j’ai pensé que cette recette vous intéresserait.

(suite…)

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer