Salade Chioggia au foie gras et aux dattes

Présentation de la salade terminée dans un saladier , avec au fond les feuilles de salade et par dessus les autres éléments, dans des tons carmin pour la salade et brun clair pour les autres ingrédients



Amis lecteurs, pour Noël, je vous propose la recette d’une belle et bonne salade qui allie l’amertume de la chicorée rossa di Chioggia à la richesse du foie gras, à la douceur des dattes et à la suavité d’un vinaigre à la vanille de Madagascar.

Si vous cherchez d’autres recettes de fête, c’est par ici. Et là : toutes mes autres recettes contenant du foie gras.

Pour la petite histoire, ma voisine m’a donné une salade Chioggia (radicchio pour les italophones) et des dattes, et j’ai pensé que ça irait bien avec les tranches de foie gras qui dormaient dans mon congélateur. En effet, l’amertume se marie bien avec le foie gras, même si c’est une alliance ça à laquelle on ne pense pas souvent.
Pour les dattes, je savais déjà que le mélange fonctionnait bien.
J’ai ajouté des croûtons, à la fois pour donner du croquant et pour liquider du pain rassis.
Pour finir, j’ai assaisonné avec un vinaigre à la vanille, qui lui aussi dormait, mais dans mon placard, parce que l’acidité à tendance à tuer le foie gras et que ce vinaigre-là est très doux
Tout ça mis bout-à-bout a donné une délicieuse salade de fête, facile à faire, dont voici la recette.

(suite…)

Gâteau marbré moelleux vanille cacao

tranche de gâteau marbré moelleux sur une assiette



Aujourd’hui, je vous propose une recette de gâteau marbré à la vanille et au cacao très moelleux. J’ai apporté ce gâteau marbré à une fête de famille, et il a disparu en quelques minutes. Cette recette est donc validée par la dizaine de personnes qui était devant le plat à gâteau au moment où je l’ai déposé sur la table.

Je me suis inspirée de la recette du pâtissier du Ritz, François Perret mais je l’ai simplifiée, et surtout, je l’ai allégée en sucre. La recette originale comprend 360 g de sucre, sirop d’imbibage compris… et c’est énorme.
J’ai enlevé 100 g de sucre et j’ai gardé les bonnes idées, à savoir incorporer de la crème liquide à la préparation pour lui donner du moelleux. Le sirop d’imbibage, à verser dès la sortie du four, a la même fonction, ne le zappez surtout pas.

Pas besoin de robot pour préparer ce cake très facile à réaliser : j’ai tout fait dans deux saladiers, avec une spatule.

(suite…)

Empanadas au thon et à l’oignon

empanadas au thon et à l'oignon coupée en deux


Après vous avoir donné la recette de la pâte à empanadas telle qu’on la fait en Espagne, voici une recette de garniture au thon et à l’oignon. On trouve ce type de garniture dans la région de Valence. J’ai ajouté un peu de poivron pour donner de la couleur.
En Espagne, on dit plutôt empanadillas pour ce petit format mais j’ai gardé l’appellation « empanadas » tout bêtement parce que c’est plus connu comme ça en France.

Avec les quantités indiquées, on obtient environ 50 empanadillas format apéro ou 25 format « en-cas ».

(suite…)

Comment faire la « vraie » pâte à empanadas

Empanadas avant cuisson

Récemment, j’ai préparé 70 empanadas pour une fête de famille. La pâte à empanadas espagnole a une particularité : elle est préparée avec de l’eau chaude dans laquelle on fait fondre de la matière grasse. Pourquoi de l’eau chaude me direz-vous ?
Tout simplement parce que la pâte est plus solide et résiste aux déchirures. Quand vous la préparerez, vous verrez que la pâte à empanadas est très souple et s’étale bien. Quand je dis la « vraie » recette, c’est plutôt la recette traditionnelle de pâte, et à mon avis, celle qui donne les meilleurs résultats.

A l’origine, on préparait la pâte à empanadas avec du saindoux mais on peut aussi prendre du beurre. C’est ce que j’ai fait quand j’ai préparé ma pâte.
Autre particularité, on utilise nettement moins de matière grasse que pour une pâte brisée ou une pâte feuilletée. Ne pensez pas que c’est diététique, normalement, les empanadas dignes de ce nom sont cuites en friture !
De nos jours, on les prépare plutôt au four, ce que j’ai fait pour celle que vous voyez sur la photo,  mais si le gras ne vous effraie pas, préparez-les en friture, vous verrez à quel point c’est bon !

Et qu’est ce qu’on met dedans ? Ce que vous voulez. Chez les pieds-noirs, on met de la frita et ça devient des cocas (rien à voir avec la boisson américaine). Celles que j’ai préparées sont garnies de thon, poivron et oignon, et ça sera la prochaine recette que je publierai.

Et une dernière précision : j’ai fait des « empanadillas » à savoir de petites empanadas. Si vous demandez des empanadas en Espagne, vous verrez que le format… est très imposant.

(suite…)

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer