Assiette de klejner


Mardi, c’est mardi gras, et je vous propose des petits beignets danois parfumés à la cardamome et au zeste de citron, les klejner. Normalement, ils se consomment à Noël (et les trolls viennent se servir pendant la nuit). Si vous les préparez, vous verrez qu’ils sont très proches de nos bugnes, le parfum de la cardamome en plus.

Pour l’anecdote, ce sont les premiers beignets que j’ai préparés dans ma vie : j’étais ado, j’avais 12-13 ans et à la suite de vacances en Scandinavie, mes parents nous avaient poussées, ma sœur et moi à apprendre le danois ! Bon, en vrai, je ne peux pas dire que j’ai vraiment progressé, mais par contre j’étais très intéressée par les cours de culture et de civilisation et à Noël, on avait dégusté plein de petits gâteaux, et j’étais repartie avec les recettes, en danois bien sûr. Et malgré l’obstacle de la langue, je m’étais empressée de les reproduire. À l’époque, pas d’Internet et pas de traduction en ligne pour comprendre une langue que l’on ne parle pas vraiment. J’ai retrouvé récemment mes recettes dans un tiroir chez ma mère, les voilà :


Vous trouverez une autre recette danoise sur mon blog, les ebelskiver. Pour rester en Scandinavie, vous trouverez aussi quelques recettes suédoises, les semlor, les kanelbullar et les lussekatter (mes préférées).

Je n’ai pas le temps de vous faire une compilation de mes recettes de beignets, mais vous trouverez des mandazi kenyans sur mon blog (on dirait que c’est à la mode cette année), des churros espagnols, des firifiri tahitiens, etc.

Mais revenons aux klejner : le pliage est un peu compliqué à expliquer. J’ai fait une vidéo que j’ai postée sur TikTok et Instagram, la qualité n’est pas dingue, mais ça montre comment faire.

Matériel nécessaire : saladier, rouleau à pâtisserie, couteau ou roulette à pizza, friteuse ou poêle à frire, araignée, grille pour égoutter les beignets ou papier absorbant. Vous pouvez utiliser un robot pour faire la pâte, moi je l’ai faite à la main. Pour la friture, je n’ai pas de friteuse, j’utilise mon wok.

Ingrédients pour une trentaine de beignets :
165 g de farine
50 g de beurre mou
50 g de sucre
1 cuillère à soupe de crème épaisse
1 œuf
1 pincée de cardamome en poudre
Zeste d’un demi citron
Huile de friture

Réalisation :
Râper le zeste de citron sur le sucre. Ajouter la cardamome. Mélanger le sucre aromatisé avec le beurre. Incorporer l’œuf, puis la crème. Ajouter la farine et amalgamer jusqu’à ce que la pâte se ramasse en boule. Recouvrir de papier film et laisser reposer au frigo au moins 30 minutes.
Étaler à l’aide d’un rouleau à pâtisserie sur une épaisseur de 4-5 mm.
À l’aide d’un couteau ou d’une roulette à pizza, découper des bandes en diagonale dans un sens, puis dans l’autre sens pour former des losanges. Découper une fente au milieu de chaque losange et glisser une des pointes à l’intérieur pour la faire passer de l’autre côté, puis la tirer vers le haut pour former le klejner. Répéter l’opération avec  les autres losanges.
Récupérer les chutes, former une boule et recommencer les étapes jusqu’à épuisement de la pâte.
Faire chauffer l’huile de friture à 180°C. et y faire frire les klejner. Retourner à mi-cuisson pour les dorer de chaque côté. Égoutter et servir bien chaud.

On peut aussi consommer ces beignets danois froids et les conserver dans une boîte en fer un ou deux jours.

Jai mis du sucre glace pour faire joli sur la photo, mais je trouve qu’ils sont déjà bien sucrés et que c’est très bien sans. A vous de voir comment vous les aimez.

%d blogueurs aiment cette page :

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par La Cocinera loca sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre expérience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.
En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de la Cocinera loca, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.

Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer