boeuf en daube à la tomate ©cocineraloca.fr

Ma grand-mère appelait ce plat « bœuf à la tomate ». C’est un héritier lointain de la daube provençale et quand il fait froid, c’est bien bon.

La recette n’est pas difficile, mais la daube demande du temps : d’abord, le temps de la marinade, à préparer la veille de la cuisson, puis les longues heures de cuisson.
Je préconise 5 heures de cuisson, si ça vous semble long, contentez-vous de 3 petites heures, mais franchement, ça ne sera pas aussi fondant.

Amis provençaux, ne hurlez pas parce que j’ai utilisé du Zinfandel californien : c’est du bœuf à la tomate, pas une daube provençale AOP ! 😀

Ingrédients
800 g de bœuf dans la macreuse
100g de poitrine de porc fumée
2 gros oignons
2 gousses d’ail
1 grosse boîte de tomates pelées
2 carottes
Thym, persil, laurier
4 clous de girofle
75 cl de vin rouge (Zinfandel californien pour moi)
1 cuiller à soupe bombée de farine
Zeste d’une orange bio (un ruban, pas toute l’orange)
Huile d’olive
Pour servir : olives vertes, persil plat

Réalisation
La veille de la cuisson, couper le bœuf en cube et détailler la poitrine de porc fumée lardons. Écraser les gousses d’ail sans les éplucher. Disposer la viande, les lardons et l’ail dans un récipient hermétique, ajouter les herbes aromatiques, l’ail écrasé et les clous de girofle. Recouvrir de vin rouge. Couvrir et réserver au frigo toute la nuit.
Le lendemain, peler les carottes et les oignons. Couper les carottes en rondelles et émincer les oignons. Égoutter la viande et les lardons et garder la marinade.
Faire chauffer l’huile d’olive dans une cocotte, y faire dorer la viande et les lardons. Ajouter ensuite les rondelles de carotte et les oignons émincés. Faire cuire quelques minutes en remuant. Ajouter la cuillerée de farine et bien mélanger, laisser cuire quelques instants sans faire brunir la farine.
Ajouter ensuite les tomates pelées, légèrement écrasées entre les doigts et le jus de la boîte. Bien mélanger et laisser cuire quelques instants avant d’ajouter la marinade, y compris les gousses d’ail et les herbes aromatiques. Ajouter environ 300 ml d’eau, le zeste de l’orange et porter à ébullition. Baisser immédiatement le feu, couvrir et cuire à petits frémissement au moins 5 heures. Vérifier de temps en temps le niveau de liquide de la daube et ajouter un peu d’eau si nécessaire.
Ajouter des olives vertes et du persil au moment du service, servir avec des pâtes.

Attention au dosage du zeste d’orange : mettre un grand ruban, mais surtout pas le zeste entier, autrement le goût de l’orange sera dominant

Quand j’ai fait la photo, j’ai oublié les olives vertes et le persil, et c’est bien dommage

%d blogueurs aiment cette page :