Après l’avalanche de chocolat, bûches et autres marrons glacés des fêtes j’avais envie de publier une recette salée.
Mais la recette d’aujourd’hui est un peu particulière : j’ai réalisé la photo il y a quelques mois pour un concours photo et à ce moment-là, j’avais simplement listé les ingrédients  sur un post-it, sans prendre de notes sur le déroulé de la recette. J’ai donc décidé d’écrire le tout de mémoire, à partir de ce que me rappelle la photo.

J’ai trouvé tous les ingrédients dans une supérette asiatique, et à dire vrai, c’est le poivre vert frais et le shiso que j’ai acheté en 1er et qui ont inspiré la recette et surtout l’idée de la photo.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, un petit mot sur le Shiso :
C’est une herbe très utilisée en Asie, non seulement parfumée mais très jolie aussi. Celui pris en photo est pourpre et vert, et au départ j’ai acheté le paquet pour la couleur. Le mot « Shiso » est japonais, et on le trouve (hors de prix) sous cette appellation dans les épiceries de luxe de la capitale.  En français, c’est de la Pérille (perilla frutescens) et en vietnamien « Tia To« . Je l’ai acheté dans un sac plastique, sous le nom « Tia To » et je n’ai pas identifié la plante sur le coup. C’est en ouvrant le paquet à la maison que j’ai compris ce que j’avais acheté, et j’étais bien contente : non seulement j’adore le goût, mais en plus j’avais payé le paquet à peu près 1 euro !
J’ai utilisé le nom japonais pour le titre de la recette, parce que ça me semble plus connu que « Pérille » ou « Tia To ». Si d’aventure vous voulez reproduire la recette, en route pour le supermarché asiatique, et cherchez le « Tia To » au rayon des herbes aromatiques.

Ingrédients pour 2 personnes
12 crevettes crues (achetées surgelées pour moi)
1 cm de gingembre frais, pelé et râpé
2 petits oignons verts émincés (ciboule)
1 grappe de poivre vert frais (ou en conserve)
25 cl de lait de coco
1 cuiller à café de sucre
1 cuiller à café de Maïzena
Sel
Feuilles de shiso
Pour la déco :
1 Piment rouge (facultatif)
2-3 grappes de poivre vert

Réalisation
Décortiquer les crevettes. Réserver les têtes. Écraser grossièrement le poivre vert à l’aide d’un pilon.
Verser la moitié du lait de coco dans une petite casserole. Ajouter le gingembre râpé, les oignons verts émincés  (réserver un peu d’oignons verts pour la déco),le sucre et le sel. Ajouter les têtes de crevettes , couvrir et laisser mijoter à feu doux environ 10 min. Le mélange ne doit surtout pas bouillir. Enlever les têtes de la sauce à l’aide d’une cuiller. Ajouter alors les queues de crevettes crues dans la sauce, et poursuivre la cuisson 3-4 min. Mélanger le restant de lait de coco avec la Maïzena, incorporer à la sauce aux crevettes, augmenter le feu  et faire épaissir la sauce en mélangeant à la spatule. Pour cette dernière opération, il faut aller très vite et à feu vif pour ne pas surcuire les crevettes.
Servir sur un lit de feuille de shiso, saupoudrer avec l’oignon vert réservé, les grappes de poivre vert et le piment émincé.

J’avais servi avec du riz.

Si vous n’aimez pas les plats épicés, méfiez-vous de cette recette : le poivre vert frais est super photogénique, mais ça reste du poivre, donc ça pique !
Dans ce cas, diminuez les quantités de poivre et supprimez le piment, que j’ai utilisé plus pour faire ressortir de la couleur que pour son apport gustatif.

Le shiso se mange ! Ne le laissez surtout pas au bord de votre assiette, vu son merveilleux parfum, ça serait vraiment dommage.

J’ai utilisé les têtes de crevettes pour donner du goût à la sauce.La liaison lait de coco/maïzena en fin de cuisson permet non seulement d’épaissir la sauce, mais aussi de garder la couleur blanche du lait de coco : les têtes de crevettes font rosir la sauce.

%d blogueurs aiment cette page :

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par La Cocinera loca sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre expérience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.<br> En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de la Cocinera loca, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.<br><br> Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer