J’ai trouvé cette recette dans le magazine Femme Actuelle. C’est très rare que les recettes de magazine me tapent dans l’œil, mais celle-ci m’a enchantée à cause de la brochette faite d’une gousse de vanille. J’ai servi ce plat pour le repas du réveillon de Noël, avec une purée de patate douce (merci Picard !) et des courgettes sautées au gingembre.

J’ai légèrement modifié la recette d’origine et doublé les proportions de la sauce. Pour réaliser les brochettes de vanille sans gaspillage, je vous conseille de récupérer à l’avance les gousses fendues en deux et déjà utilisés pour d’autres plats : rincées et mises à sécher pour les durcir, elles seront utiles également pour la décoration de gâteaux ou autre. Il suffira d’une seule gousse fraîche pour parfumer la sauce des Saint-Jacques.

Pour 4 personnes

Ingrédients :
24 noix de Saint Jacques
4 gousses de vanille séchées et fendues en 2
1 gousse de vanille fraîche
2 échalotes
15 g de gingembre frais
30 cl de lait de coco
15 g de beurre
1 cuillère à soupe d’huile neutre (tournesol ou colza)
1 citron vert
Sel, poivre

Réalisation :

Laver les noix de Saint-Jacques et les transpercer dans l’épaisseur à l’aide d’un couteau. Embrocher 3 noix sur chaque demi gousse séchée. Peler et hacher les échalotes et le gingembre. Faire fondre le beurre dans une petite casserole, ajouter le gingembre et l’échalote hachée, et faire cuire environ 3 min à feu doux. Ajouter le lait de coco. Fendre la gousse de vanille fraîche en deux et gratter les grains avec la pointe d’un couteau. Ajouter la gousse de vanille fendue et ses grains dans le lait de coco, saler, poivrer et laisser cuire 5-6 min à feu doux sans faire bouillir. Ajouter  2 à 3 cuillerées de jus de citron vert, goûter pour ajuster les proportions.
Faire chauffer l’huile dans une poêle et y faire revenir les brochettes de Saint-Jacques environ 3 min, en retournant à mi-cuisson. S’aider de deux spatules pour ne pas abîmer les brochettes
Servir sans attendre avec la sauce.

Attention à la cuisson des Saint-Jacques : trop cuites, elles deviennent caoutchouteuses.
J’ai augmenté la quantité de sauce parce que les zigouigouis au fond des assiettes c’est joli, mais c’est chiche… j’ai aussi ajouté le jus de citron vert pour donner un peu de peps à la sauce, qui manquait de relief à mon palais.
Si vous avez le temps, embrochez les Saint-Jacques une petite heure avant cuisson et réservez-les au frais : si votre vanille est de bonne qualité, la gousse va diffuser ses arômes à l’intérieur des noix, même si elle est sèche.

Février 2011 : une de mes collègues a fait la recette à Noël et m’a demandé s’il fallait filtrer la sauce. Je ne l’ai pas fait, c’est pour cela que ce n’est pas indiqué dans la recette,  mais si vous voulez une sauce bien lisse, passez-là avant de servir.

%d blogueurs aiment cette page :

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par La Cocinera loca sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre expérience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.
En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de la Cocinera loca, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.

Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer