Je n’ai pas fini de tester et expérimenter mes achats de foodista, aussi ai-je décidé d’intercaler mes comptes-rendus de tests avec des recettes faites entre-temps, histoire de varier un peu le contenu de ce blog. Voici donc mes premiers Parothas (ou parathas, ou barothas).

Je suis une authentique cuisinière givrée : un jour de pluie la semaine dernière, je n’avais pas le courage de sortir acheter le pain, alors j’ai fait des parothas, ces galettes feuilletées indiennes qui se mangent chaudes, réminiscence d’une virée dans un resto indien avec des copines blogueuses.

Il faut un petit tour de main pour les réaliser, et je vous ai mis un lien vidéo pour vous montrer. Mais rassurez-vous ce n’est pas vraiment compliqué à faire, j’ai réussi les miens du premier coup.

Après la recette, je vous donne les petits trucs qui m’ont aidé à bien les faire sans me prendre la tête.

Matériel spécifique : une plaque de cuisson en métal (voir note)
A préparer environ 1h15 avant la cuisson

Pour 4 parothas de la taille d’une assiette à dessert
200g de farine t65 ou t80
5g de sel
1cuiller à soupe d’huile
16cl d’eau
100g de ghee (beurre clarifié)
Farine pour étaler

Réalisation

Mélanger la farine avec le sel. Ajouter l’huile et l’eau et ramasser la pâte en boule. Pétrir environ 10 min et laisser fermenter au chaud 1h. Attention, même s’il n’y pas de levure, il faut absolument pétrir la pâte et la laisser au chaud pour la rendre élastique et pouvoir la travailler par la suite. Pour plus de facilité, on peut réaliser la pâte à la machine à pain en utilisant le programme « pâte à pizza). Au bout d’une heure, disposer la pâte sur le plan de travail légèrement fariné et la séparer en 4 boules. Ensuite faire plus ou moins comme sur la vidéo : aplatir chaque boule avec les mains, en badigeonnant largement de ghee fondu de chaque côté, toujours à la main, c’est beaucoup plus efficace que le pinceau. Si vous êtes doué, lancez la pâte comme sur la vidéo, moi je me suis contentée d’étaler à plat à la main jusqu’à rendre la pâte transparente comme pour les m’hadjeb algériens. Ensuite rouler la pâte sur elle-même et l’étirer pour faire un long rouleau, et rouler ensuite en escargot. Procéder de même pour chaque boule restante.

Faire chauffer une poêle en acier, un comal, une plaque en fonte ou une plancha à feu moyen. Dans la mesure du possible, éviter la poêle antiadhésive, les parothas n’auront pas les petits bouts légèrement grillés qui en font le charme. Fariner le plan de travail et à l’aide du rouleau à pâtisserie, étaler chaque escargot en une galette ronde d’environ 3-4 mm d’épaisseur. Badigeonner de ghee et placer sur la plaque de cuisson, côté beurré contre la plaque. La galette gonfle et change de couleur : badigeonner le dessus de ghee et retourner pour poursuivre la cuisson. Étaler chaque galette pendant que la précédente cuit, et recommencer l’opération. Servir tout de suite bien chaud !

Les trucs et astuces :

Je n’avais pas de ghee, j’ai donc clarifié du beurre, ce n’est pas compliqué, il suffit de faire fondre du beurre à feu très doux, puis de débarrasser délicatement le beurre fondu dans un autre récipient en laissant les impuretés et le petit lait au fond de la casserole. L’opération prend 4-5 min au maximum

Ne pas se prendre la tête pour étaler la pâte, regardez bien la vidéo, même les pros font des trous dans la pâte !

Pour la cuisson, l’idéal c’est vraiment la plaque en métal, ça donne un petit goût qu’on ne retrouve pas à la poêle antiadhésive. J’avais le choix entre une crépière en fonte et mon comal mexicain, j’ai pris le comal parce que c’est moins lourd à manipuler, et le résultat était parfait.

Il faut cuire à feu doux-moyen. Si la température de cuisson est trop forte, les parothas brûleront avant d’être cuits à l’intérieur. Je les ai déplacés à plusieurs reprises sur ma plaque pour une cuisson bien homogène.

Le seul truc indien que j’ai fait pour accompagner, c’est le chutney de coriandre d’Apolina, j’avais tout ce qui faut à la maison pour le réaliser. Sinon, j’ai pris de la frita (maison) et de la purée d’aubergine braisée, achetée au supermarché.

Deux galettes suffisent largement pour un repas complet

%d blogueurs aiment cette page :

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par La Cocinera loca sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre expérience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.<br> En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de la Cocinera loca, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.<br><br> Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer