Ici des œufs blancs teints avec des colorants végétaux

Ici des œufs blancs teints avec des colorants végétaux

Amis lecteurs, après l’exercice de haute voltige de la semaine dernière, voici cette semaine quelque chose de beaucoup plus simple : si vous voulez aller vous faire cuire un œuf, c’est le moment !
En plus de les cuire, vous pourrez leur donner de belles couleurs, de quoi faire un joli centre de table pour les fêtes de Pâques.

Je vous propose donc de teindre des œufs avec des colorants alimentaires naturels, avec des ingrédients qu’on trouve relativement facilement : des pelures d’oignon, du curcuma et de la tisane d’hibiscus.

Amis lecteurs d’Outremer et de tout pays tropical, attention, quand je dis « Hibiscus » ce n’est pas la jolie fleur qu’on plante dans les cheveux, mais les pétales de cette plante-là, l’Hibiscus sabdariffa.
Attention à ne pas confondre, je ne sais pas si l’hibiscus ornemental est comestible. Évitez donc les expériences de chimie pour ne pas avoir d’intoxication grave.

On trouve la tisane d’hibiscus (ou karkadé, ou bissap) soit au rayon « tisane bio » des supermarchés et des magasins bio ou dans les épiceries orientales ou africaines. C’est nettement moins cher dans les épiceries orientales/africaines

Pour le curcuma (Rea Tahiti pour mes copains polynésiens) on le trouve en poudre au rayon épices des supermarchés ou bien frais dans les magasins bio et épiceries indiennes.

Quant aux pelures d’oignons, ce n’est pas compliqué : soit on en met plein dans le sac en plastique quand on achète de l’oignon au supermarché, ou mieux, on en demande directement au maraîcher quand on achète 1 kg d’oignons au marché. C’est ce que j’ai fait l’année dernière en expliquant à la marchande ce que je voulais faire avec, et elle a trouvé ça tellement sympa qu’elle m’en a donné un sac entier. Je parle bien des oignons jaunes ordinaires, les plus courants en cuisine française, pas de l’oignon rouge, ni de l’oignon nouveau.

Sur les photos, vous voyez le résultat sur des œufs blancs et sur les œufs bruns, à chaque fois avec les teintures proposées plus haut.
Comme moi, vous pouvez ajouter des œufs non teints dans la corbeille d’œufs pour obtenir des teintes supplémentaires.

On trouve des œufs blancs dans les épiceries orientales, sur les marchés et aussi dans certains supermarchés. Il faut savoir que la coquille est plus friable que celle des œufs bruns, donc on peut se retrouver avec des œufs fêlés après cuisson. La teinture est aussi moins uniforme que sur des œufs bruns, mais elle est aussi plus éclatante.

Vous vous demandez quoi faire avec tous ces œufs une fois teints ? Pas de panique, mon prochain article aura pour thème « quoi faire avec des œufs durs » ! 😀

Oeufs teints bruns ©cocineraloca.fr

Les effets de teinture sur les œufs bruns : le bleu devient marron, le jaune tire vers le orange

 

Matériel spécifique : autant de casseroles que de couleurs désirées

Ingrédients pour chaque couleur
1 litre d’eau pour une petite casserole de 3 œufs
3 cuillers à café de curcuma en poudre ou 2 racines de frais
Ou une grosse poignée d’hibiscus séché ou deux sachets de tisane d’hibiscus
Ou 1 grosse poignée de pelures d’oignon ordinaire

Réalisation
Jaune : dans la casserole délayer le curcuma en poudre dans l’eau et y déposer les œufs. Pour du curcuma frais (Rea Tahiti) le peler et le couper en petits morceaux, placer dans la casserole, ajouter l’eau et déposer les œufs. Porter à ébullition, et compter 6 minutes de cuisson pour des œufs mollets ou 9 minutes pour des œufs durs. Sortir du feu, ajouter de l’eau froide pour stopper la cuisson et laisser refroidir dans la casserole sans toucher les œufs.
Rouge : déposer les pelures d’oignon dans la casserole, ajouter l’eau et déposer les œufs. Porter à ébullition, et compter 6 minutes de cuisson pour des œufs mollets ou 9 minutes pour des œufs durs. Sortir du feu, ajouter de l’eau froide pour stopper la cuisson et laisser refroidir dans la casserole sans toucher les œufs
Bleu/Marron (suivant la couleur des œufs) : déposer les pétales d’hibiscus/karkadé d’oignon dans la casserole, ajouter l’eau et déposer les œufs. Porter à ébullition, et compter 6 minutes de cuisson pour des œufs mollets ou 9 minutes pour des œufs durs. Sortir du feu, ajouter de l’eau froide pour stopper la cuisson et laisser refroidir dans la casserole sans toucher les œufs
Une fois les œufs refroidis, les laisser dans la casserole avec le liquide de cuisson 2 ou trois heures, le temps de fixer la couleur. Ne pas oublier de placer la casserole au frigo pendant ce temps pour des raisons de sécurité alimentaire.
Sortir les œufs du liquide, les égoutter d’abord dans une assiette, puis sur du papier absorbant pour les laisser sécher. Remettre au frigo jusqu’au moment de placer au centre de table.

Attention : la couleur ne se fixe sur les œufs qu’une fois bien refroidis et après quelques heures. Si on les sort chauds, ils n’auront pas changé de couleur.

J’ai essayé de faire du vert avec des feuilles d’épinard, mais ça n’a pas marché. Ce sont les œufs tout blancs de la première photo !

Je n’ai pas testé, mais je pense qu’avec des pelures d’oignon rouge ou bien du chou rouge coupé en lanières, on doit obtenir un joli bleu/violet, en suivant la même méthode que plus haut.
Avec des sachets de thé, on doit pouvoir obtenir une teinte brun/orangé

Si vous voulez les faire briller, il suffit de les badigeonner d’un peu d’huile avec un pinceau une fois bien secs, mais moi, je préfère les couleurs mates

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par La Cocinera loca sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre expérience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.
En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de la Cocinera loca, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.

Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer