En ce moment, je suis en plein trip ibéro nostalgique. La période de Pâques me ramène à ma grand-mère, non seulement parce qu’elle préparait la Mouna mais aussi parce que ce dimanche 8 avril, ça aurait été son anniversaire. Elle nous a quitté en 2010, et comme les anniversaires se doivent d’être festifs, j’ai eu envie de préparer un riz à l’espagnole pour célébrer sa mémoire en gaité. Ce billet est dédicacé à ma soeur et à mon frère 🙂

Pas de vraies proportions, j’ai improvisé avec ce que j’avais à la maison, à savoir des crevettes et du poisson surgelé, quelques légumes. Mais aussi du vrai riz à paella (Calasparra bomba) et un fumet de crustacés fait maison.
Ma grand-mère utilisait du bouillon cube, donc pas de complexes si vous faites de même 😉

Je n’ai pas non plus de paellera (la poêle pour cuire la paella), alors j’ai cuit mon riz dans une bête poêle antiadhésive : pour éviter la surcuisson du riz, il suffit d’arrêter la cuisson quelques minutes avant la fin de la cuisson et laisser reposer la poêle hors du feu, avec un couvercle : la chaleur résiduelle achèvera de cuire le plat.

J’en profite pour vous rappeler que vous avez jusqu’à dimanche, le 15 avril, pour jouer sur le thème de la paella avec la Francesa et lui envoyer vos réalisations.

Pour ma part, je suis jury de ce concours, donc ce plat n’est pas une participation, j’ai cuisiné ce riz à l’espagnole, une version modeste et quotidienne des foyers ibériques en mémoire de ma grand-mère. Si vous séchez pour le concours, je vous renvoie à cet article pour des précisions sur la Paella.

Ingrédients
100 g de riz rond à paella ou de riz à risotto
2 filets de poisson blanc coupés en morceaux
1 poignée de crevettes surgelées
3 petits calamars vidés, nettoyés et coupés en morceaux
1 poignée de petits pois surgelés
1 oignon
2 gousses d’ail
250 ml de bouillon de crustacés ou de volaille chaud
½ poivron rouge
1 cuiller à soupe de concentré de tomate dilué dans 2 cuillers à soupe d’eau
Safran (si vous êtes riches) ou Spigol dans le cas contraire
Huile d’olive

Réalisation
Éplucher et émincer l’oignon, éplucher et hacher l’ail, laver le poivron, le vider de ses graines et le couper en lanières.
Évaluer le volume du riz dans un verre mesureur et mesurer le double de son volume pour le bouillon de cuisson (par ex 250 ml de liquide pour 125 ml de riz). Réserver le bouillon au chaud et le riz dans un bol.
Faire suer l’oignon dans l’huile d’olive à feu moyen, quand il est translucide, ajouter l’ail et laisser prendre goût sans faire dorer l’ail (sinon il devient amer). Ajouter le concentré de tomate dilué, remuer et ajouter le riz, remuer pendant environ 1 min. Ajouter les petits pois et les morceaux de poivron, ajouter le safran ou le Spigol et couvrir de bouillon. Porter à ébullition, puis baisser le feu au minimum : la préparation doit frémir. Disposer le calamar, les morceaux de poisson et les crevettes sur le dessus. Couvrir et laisser cuire 15 min sans jamais remuer. Couper le feu et laisser reposer encore 3 min pour terminer la cuisson. C’est prêt !

Mon bouillon était déjà salé, donc je n’ai pas ajouté de sel. A vous de voir en ce qui concerne votre propre version.

Je n’ai pas d’actions chez Spigol : c’est tout bêtement le condiment utilisé par pas mal de pieds-noirs pour colorer le riz, parce que ça coûte moins cher que le safran. Enfant, j’en ai toujours vu à la maison, et adulte,  j’en ai toujours dans mes placards.

Affiliation : Ce site participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.

%d blogueurs aiment cette page :