Je n’avais pas du tout prévu de publier une recette aujourd’hui mais grâce aux vertus des ponts hivernaux, je me suis payée le luxe d’un dimanche sans corvée de ménage à faire ce qui ne m’arrive pas souvent. Et pour une fois, j’ai donc du temps pour écrire un dimanche 🙂

Ce matin, je suis donc allée me balader dans le 13ème asiatique, avec dans l’idée de ramener du riz, des feuilles de bananier etc : j’ai bien accompli ma mission, mais je suis aussi revenue avec un gaufrier acheté 16 petits euros, que bien entendu, j’ai voulu essayer tout de suite ! La chose est en fonte d’aluminium, se pose sur le gaz (vitrocéramique pour moi) et a le bon goût d’être entièrement démontable, donc facile à ranger.
Vu le temps tristoune et la nuit qui tombe vite, c’était un goûter parfait pour ne pas avoir trop le bourdon.

Voici le retour de test d’une recette trouvée ici et adaptée à ma façon. J’ai diminué les quantités de manière drastique, parce que quand je teste une recette, si jamais ratage il y a, je ne veux pas avoir trop de gâchis. Les quantités sont parfaites pour un goûter à 4, et la recette est super facile, qu’on se le dise ! Elle est aussi sans lait, parce que celui-ci à la fâcheuse tendance de rentre les pâtes moelleuses, ce qu’on veut absolument éviter ici.

J’en profite pour remercier Murielle pour ses suggestions et aussi Requia, qui a aussi un gaufrier tout neuf, et qui a eu la gentillesse de m’envoyer quelques recettes cet après-midi.

Matériel spécifique : un gaufrier
Pour 8 à 10 gaufres

Ingrédients
250g de farine
1 œuf
300 ml d’eau
20 g de sucre
30 g de beurre fondu
10 g de levure de boulangerie ou 1 sachet de levure instantanée type « Briochin »
2 cuillers à café de rhum (facultatif)
1 cuiller à café d‘extrait de vanille ou 1 sachet de sucre vanillé
1 pincée de sel

Réalisation
Délayer la levure dans un peu d’eau s’il s’agit de levure fraîche. Ce n’est pas nécessaire pour la levure instantanée. Mélanger la farine, le sel et le sucre dans un grand saladier. Ajouter la levure instantanée ou la levure fraîche délayée, l’œuf battu, l’extrait de vanille et le rhum. Mélanger à l’aide d’une spatule et incorporer l’eau petit à petit pour avoir une pâte homogène. Ajouter le beurre fondu à la fin, et mélanger à nouveau : la pâte est liquide, mais plus épaisse qu’une pâte à crêpes.
Recouvrir le saladier de papier film et laisser à température ambiante jusqu’à ce que la pâte double de volume. Chez moi, il a fallu un peu moins d’une heure.
Graisser le gaufrier si nécessaire et le mettre à chauffer. Répartir la pâte à l’aide d’une louche et cuire les gaufres.

Servir avec ce que vous voulez !

Sur la photo, j’ai mis du Nutella et du sucre glace, mais en réalité, je préfère les gaufres justes poudrées d’un voile de sucre.

%d blogueurs aiment cette page :