Pour tester la crème aigre achetée dans la liste « achats de foodista » j’ai refait mon gâteau au fromage blanc préféré
Cette recette de gâteau de fromage blanc « à la polonaise », je l’ai bidouillée à partir des indications de mon ancien docteur ashkénaze pour obtenir quelque chose de très proche du gâteau qu’on trouve chez Finkelsztajn à Paris.  J’ai des tas de raison de dire merci à mon docteur, et ce gâteau en est une excellente !

Sur la photo, le gâteau est encore plus inauthentique que d’habitude : en lieu et place du fromage blanc que je n’avais pas sous la main, j’ai utilisé une barquette de Philadelphia cream cheese qui me restait d’un voyage à Londres ainsi qu’une plaquette de 6 petits suisses, qui pesait en tout 360g.
Si vous utilisez du fromage blanc, de mémoire, il faut environ 1kg de fromage blanc en faisselle pour  obtenir 600g de fromage égoutté.

Concernant le test « crème aigre« , celle que j’ai acheté avait bien un goût de crème aigre mais je dois dire que le fait de réaliser mon gâteau avec, ainsi qu’avec  les autres ingrédients sus cités n’a absolument rien changé au goût de mon gâteau, il avait vraiment, strictement, tout à fait…le même goût que d’habitude ! A mon avis la crème aigre est intéressante pour un bortsch, pour acidifier le goût de la betterave. Dans le cas d’une recette sucrée, ce n’est pas indispensable.
A noter le prix : 1,50 euros le pot de 25cl, ce qui est tout à fait raisonnable pour un produit un peu rare en France.

Ingrédients :
600g de fromage blanc en faisselle pesé égoutté
200 g de crème aigre
6 oeufs
200 gr de sucre
30 gr de beurre
40g de fécule de pommes de terre

Réalisation :
Bien égoutter le fromage blanc (laisser égoutter au moins 12h). Ramollir le beurre à la fourchette. Ajouter le sucre en poudre, puis les jaunes d’oeufs, le sucre vanillé et la fécule. Incorporer ensuite le fromage blanc. Ajouter la crème aigre. Battez les blancs en neige ferme et incorporer délicatement au mélange. Mettre la préparation dans un moule beurré et faites cuire au four à 180 entre 45 min et une heure. Le gâteau est cuit quand une pointe plantée au milieu ressort sèche.
Si le dessus cuit trop vite, couvrir d’une feuille d’aluminium.

Attention : laisser le gâteau refroidir avant de démouler, sinon il se brise.
On peut parfumer la pâte avec un zeste de citron, de l’orange confite, un peu de vanille ou de cannelle, au choix.

Pour faire de la crème aigre maison : vous pouvez au choix mélanger de la crème entière pasteurisée (pas UHT) avec deux cuillers à soupe de jus de citron ou bien avec deux cuillers à soupe du petit lait récupéré pendant l’égouttage de la faisselle et laisser reposer quelques heures à température ambiante : le mélange va épaissir et prendre un goût aigrelet.

Le fromage blanc doit être très ferme et archi égoutté, pour obtenir une pâte à gâteau relativement épaisse. Si ce n’était pas le cas, ajouter un peu de fécule supplémentaire.
Pour l’égoutter, j’enlève le petit-lait du pot, je replace le fromage blanc et sa faisselle de plastique dans le pot, je laisse au frais et j’égoutte à intervalles réguliers, à peu près toutes les 4h.

La seule chose qu’il ne faut pas remplacer dans cette recette c’est la fécule de pomme de terre : j’ai essayé avec de la farine et aussi avec de la maïzena et c’est seulement avec la fécule de pomme de terre qu’on obtient un bon résultat.

%d blogueurs aiment cette page :