seins de novice © cocineraloca.fr

Pour vous chers lecteurs et lectrices, voici une petite recette à servir pour un tête à tête sans ambigüité aucune !

Je vous propose cette recette pour vous épargner une sortie épouvantable au restaurant le 14 février : imaginez-vous un instant avec votre moitié(e) , en train de consulter le menu « spécial saint-Valentin » : fondant au chocolat, champagne et rose anémique inclus, avec addition surdimensionnée, et autour de vous, à CHACUNE DES TABLES, des couples identiques, menus identiques etc… On fait mieux comme soirée en amoureux vous ne trouvez pas?
Certes ma recette est loin d’être romantiquement correcte, mais elle a l’avantage de rentrer directement (si j’ose dire) dans le vif du sujet et promet une seconde partie de soirée tonique 😉
Pour le service, disposer deux crèmes dans une grande assiette, et prendre chacun une cuiller pour déguster. Libre à vous d’imaginer d’autres façons de goûter ces crèmes sensuelles…

Pour la petite histoire, j’avais mis au point cette recette pour un cours de cuisine : l’Office de Tourisme m’avait demandé de proposer un menu « spécial Saint Valentin » pour un circuit thématique et je m’étais amusée à faire un menu à partir d’un livre d’Isabel Allende, « Délices d’Aphrodites« . Ma recette n’a plus rien à voir avec celle du livre, si ce n’est son titre.

Techniquement parlant, il s’agit d’une panna cotta classique, parfumée au sirop de coquelicot pour obtenir une couleur vraiment rose et un goût de bonbon. Pour des raisons que j’ignore, on obtient un précipité au fond du moule qui forme une aréole des plus suggestives. Voir le déroulé de la recette pour parfaire la décoration !

Pour 4 à 6 portions, soit 2 à 3 jolies poitrines
Réalisation 10 min
Temps de repos 2 à 3h.
Matériel spécifique : moules demi sphériques en silicone

Ingrédients
75 cl de crème liquide entière
100 g de sucre en poudre
4 feuilles + 1 demie feuille de gélatine (9 g)
2 cuillerées à soupe de liqueur de coquelicot de Nemours, ou de grenadine
Pour accompagner : tuiles aux amandes et coulis de framboises.

Réalisation
Faire ramollir la gélatine dans de l’eau froide. Verser la crème et le sucre dans une casserole, porter à ébullition en mélangeant régulièrement. Retirer du feu dès le 1er bouillon. Incorporer la gélatine égouttée en mélangeant bien, puis incorporer la liqueur ou la grenadine. Verser le mélange dans des moules demi sphériques à l’aide d’une louche, et laisser prendre au frais 2 à 3 heures minimum.

Accompagner d’un coulis de fruits rouges : en saison, réaliser un coulis en mixant 250 g de framboises. Ajouter une cuillerée à soupe de sucre et le jus d’un demi citron, filtrer à l’aide d’une passoire pour éliminer les grains. Mélanger et réserver au frais. Hors saison, un coulis surgelé de bonne qualité fera l’affaire.

Au moment de servir, verser quelques cuillerées de coulis sur le fond des assiettes, démouler délicatement un ou deux seins et décorer avec des feuilles de menthe, des tuiles aux amandes, etc. On peut déposer une framboise au sommet de chaque crème, ou réaliser un petit point de coulis de framboise à l’aide d’un cornet de papier.

Démoulage : je vous conseille de démouler les crèmes une à une sur une spatule large en inox, pour pouvoir manipuler vos entremets et les déposer sans dommage sur les assiettes. De même, n’oubliez pas de glisser un plateau sous votre moule en silicone avant de le remplir, pour éviter les renversements intempestifs.

%d blogueurs aiment cette page :

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par La Cocinera loca sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre expérience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.
En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de la Cocinera loca, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.

Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer