Je n’ai pas beaucoup de temps en ce moment pour bloguer de longues recettes sophistiquées, j’ai donc sorti de mes tiroirs cette recette de crème de riz, connue en Algérie sous le nom de Mhalbi et au Liban de Mouhalabieh. Sans être historienne de la cuisine, je suppose qu’il s’agit d’un héritage commun laissé par l’empire ottoman dans ces deux endroits. La recette est très facile à faire, assez rapide et a le goût du riz au lait, mais avec une consistance toute douce en bouche. Bien que super traditionnelle, la recette a aussi émigré au Brésil où on la consomme accompagnée de coulis d’abricot. Pour ma part, j’aime bien la servir l’été avec un coulis de framboise ou quelquefois avec de petits morceaux de mangue.
Toutefois, j’ai choisi de vous présenter la recette « de base » servie avec un sirop parfumé à la fleur d’oranger et des pistaches concassées. Sahten !

Pour 8 personnes
Préparation 10 min
Cuisson 10 min

Ingrédients
Pour la crème
1 litre de lait
70 gr de farine de riz ou de crème de riz
125 gr de sucre en poudre
Pour le sirop
300g de sucre
30cl d’eau
25 ml d’eau de fleur d’oranger ou d’eau de rose (ou moitié/moitié)
Pour décorer
Pistaches mondées, grillées et concassées grossièrement

Réalisation
Dans une casserole, délayer progressivement la farine de riz ou la crème de riz avec le lait. Ajouter le sucre, mélanger. Cuire à feu doux en mélangeant continuellement, jusqu’à ce que la crème épaississe, c’est-à-dire jusqu’à ébullition. Arrêter la cuisson et répartir dans des ramequins. Couvrir de papier film pour éviter la formation d’une peau et  laisser refroidir avant de mettre au frigo.
Pendant ce temps, préparer le sirop : verser le sucre et l’eau dans une casserole et porter à ébullition. Laisser cuire jusqu’à ce que le sirop épaississe (environ 3 minutes après l’ébullition). Arrêter la cuisson, ajouter l’eau de fleur d’oranger ou l’eau de rose, laisser refroidir.
Au moment de servir, répartir des cuillerées de sirop à la surface de chaque ramequin, parsemer de pistaches concassées et servir bien frais.

La farine de riz se trouve dans les épiceries asiatiques. En supermarché, on trouve de la « crème de riz » au rayon où il y a la chapelure, c’est presque la même chose, sauf que la crème de riz est précuite, ce qui permet une cuisson rapide à feu vif. Si vous utilisez de la farine de riz, il faudra au contraire cuire le mélange longuement à feu doux sinon la crème aura un goût de farine pas cuite assez peu sympathique ma foi.

En épicerie asiatique, veiller à bien acheter de la farine de riz ordinaire et non pas de la farine de riz gluant !

%d blogueurs aiment cette page :