Cocktail rhum orange fraise menthe ©cocineraloca.fr

J’ai profité du pont de l’Ascension pour rejoindre ma famille dans le Sud-Ouest et avant de profiter du barbecue, nous avions décidé de commencer par des Mojitos.
Il faisait beau, il faisait chaud, mais au dernier moment, on s’est aperçus qu’on avait oublié le citron vert.
J’ai donc improvisé ce cocktail avec ce que nous avions dans la cuisine et ma foi, c’était fort bon. Le mélange de fraises réduites en purée et de jus d’orange a donné un bon goût de fruits frais à notre nouveau breuvage.

Si vous cherchez la recette du Mojito, vous la trouverez ici, tout en bas de la page, juste en dessous du sorbet du même nom.

Matériel : un pilon et un mortier (ou un récipient adapté), un verre, une cuiller.

Ingrédients pour un verre
5 cl de rhum blanc
15 cl de jus d’orange fraîchement pressé
3 fraises mûres à point
8 feuilles de menthe fraîche
1 cuiller à soupe rase de sucre de canne
Glace pilée

Réalisation
Laver et équeuter les fraises. Placer les fraises, les feuilles de menthe et le sucre dans le mortier et piler pour obtenir une purée grossière.
Verser dans le verre. Ajouter le jus d’orange frais pressé puis la glace pilée. Finir par le rhum et mélanger délicatement à l’aide de la cuillère.
Servir immédiatement.

Ce cocktail s’est révélé délicieux notamment parce que nous avions du jus d’orange fraîchement pressé et ça fait une vraie différence. Je doute que cela soit aussi bon avec un jus industriel.

Sinon, je sais que vous êtes grands chers lecteurs, mais au cas où vous auriez oublié : l’alcool est à consommer avec modération !

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par La Cocinera loca sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre expérience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.
En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de la Cocinera loca, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.

Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer