enveloppes algériennes ©cocineraloca.fr

Voici les deux dernières recettes de mon plateau, les enveloppes algéroises et el Yasmina (le jasmin). Je les ai prises ici et , et plutôt que de redire ce qui a déjà été écrit par les auteures du Palais des délices et de 1001 Saveurs, je vous livre mes commentaires sur la manière de faire. Vous trouverez sur les blogs cités l’illustration du façonnage en photos.
Je vous invite aussi à lire ici ce que j’ai écrit sur les trucs et astuces à savoir sur la pâtisserie algérienne avant de vous lancer dans ces gâteaux.

Ma première remarque concerne les mesures algériennes : on ne pèse pas en grammes, mais on utilise un contenant (verre, bol) avec lequel on mesure tous les ingrédients en volumes. Je n’aime pas cette méthode, parce qu’on ne sait jamais combien de gâteaux on va obtenir.
Pour les recettes précédentes, j’avais versé mes ingrédients tout d’abord dans un verre à thé, puis dans une balance pour vous donner des quantités précises. La fatigue aidant, j’ai oublié de le faire pour les deux recettes du jour. Si vous avez le courage, faites-le et notez les grammages, cela vous sera utile pour une prochaine fournée.
Pour information j’ai utilisé un verre à thé de 6cl, ce qui donne entre 20 et 25 gâteaux taille « petit four »

 

Pour la pâte des deux gâteaux, j’ai utilisé la recette donnée sur le Palais des Délices, mais en substituant l’eau de fleur d’oranger par un mélange eau/eau de fleur d’oranger pour El Yasmina, et eau/eau de rose pour les enveloppes algéroises.
Pour chaque variété, compter 125g de farine, 40g de beurre fondu et compléter avec le mélange eau/essence florale pour ramasser la pâte en boule, plus un peu de colorant si nécessaire. La pâte a la consistance d’une pâte à modeler, et ne colle pas : pas besoin de farine pour l’étaler.
Je l’étale avec une machine à pâtes : ne pas utiliser le dernier cran, le fini ne sera pas très joli. Arrêter à l’avant dernier.

Pour les roses, j’ai utilisé la même pâte en divisant les doses : 60g de farine, 20 g de beurre + eau + colorant. Après, il suffit d’étaler la pâte, d’y découper de longs rectangles et de rouler ceux-ci sur eux-mêmes. On écrabouille ensuite le dessous avec les doigts pour former la rose.

Les farces : pour el Yasmina, j’ai utilisé la recette originale de 1001 saveurs, en remplaçant le citron et la vanille par l’eau de fleur d’oranger.
Pour les enveloppes algériennes, j’ai utilisé la recette du Palais des délices mais en prenant uniquement de la pistache et j’ai enlevé la cannelle et la vanille. J’ai utilisé de l’eau de rose coupée avec de l’eau.

Concernant le façonnage, je vous conseille de vous humecter les doigts d’une peu d’eau pour coller les pointes d’el Yasmina.

Enfin, je n’utilise pas de miel, mais du sirop à mieller, dont vous trouverez la recette ici.

%d blogueurs aiment cette page :

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par La Cocinera loca sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre expérience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.<br> En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de la Cocinera loca, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.<br><br> Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer