gateau sauce tomate tahitien ©cocineraloca.fr

Oui, vous avez bien lu, c’est une recette de gâteau sucré à la sauce tomate que je vous propose aujourd’hui. Et en plus, c’est une recette qui vient de Tahiti.
Comme on trouve aux États-Unis des recettes de gâteaux à la soupe à la tomate Campbell’s, je soupçonne les missionnaires anglo-saxons, ou plutôt leurs épouses, d’avoir répandu cette recette en Polynésie au cours du 19ème siècle, en plus de la bonne parole protestante !

Pour tout vous raconter, ce gâteau est un souvenir d’enfance de ma copine Mareva, qui rêvait de refaire le gâteau de sa mère.
Le seul souci, c’est que sa mère vit en Polynésie et Mareva, elle, vit à Paris. Comme elle n’arrivait pas à retrouver les saveurs de son gâteau préféré, nous avons passé une après-midi à essayer de reconstituer la recette, à partir de celle donnée, magie des réseaux sociaux, par une autre amie, Raihau. Nous avons comparé sa recette avec celle de la mère de Mareva pour parvenir à faire notre gâteau.
Vous trouverez sa recette juste sous la mienne, comme ça vous pourrez comparer les deux versions.

Il faut savoir qu’en Polynésie on utilise les tasses comme unité de mesure, un peu comme aux Etats-Unis.
J’ai tout converti en unités métriques : ça permet plus de régularité quand on refait régulièrement la même recette, mais surtout, on s’en rend compte qu’une tasse de sucre, ça fait beaucoup de sucre !
J’ai failli faire une crise cardiaque quand j’ai vu la quantité de sucre une fois la conversion effectuée. Comme nous voulions retrouver les souvenirs de Mareva, je n’ai pas touché aux proportions, et après dégustation, elle a trouvé que c’était sucré « comme il faut ».
En ce qui me concerne, je pense que je referai la recette avec seulement 200g de sucre. Nous n’avons pas mis les raisins secs de la version originale : la mère de Mareva faisait parfois son gâteau avec, parfois sans, et Mareva a voulu « sans ».

J’ai apporté les restes le lendemain au bureau, avec la devinette « qu’est-ce qu’il y a dedans » ? Personne n’a trouvé, mais certains ont pensé « miel » ou « pain d’épices »

Pour finir, je voudrais dire un grand merci à Raihau : grâce à toi, on y est « presque » arrivées : dans le souvenir de Mareva, le gâteau était plus compact, je suppose que sa mère ne délaye pas le concentré de tomate. Ça sera pour notre prochain essai ! Mais hormis ce détail, nous avons trouvé « le » gâteau 🙂

Et voilà la recette !

Matériel spécifique : rien, sauf si vous voulez faire la pâte au robot. Nous l’avons fait à la main, à l’ancienne.

Pour un gâteau pour 6 à 8 personnes
Ingrédients
3 œufs
300 g de sucre
220 g de farine avec levure incorporée (ou farine ordinaire + 5 g de levure)
70 g de beurre mou
1 boite de concentré de tomate de 140 g
80 ml d’eau environ
1 gousse de vanille

Réalisation
Préchauffer le four à 180°C.
Mélanger le sucre et le beurre dans un saladier. Incorporer les œufs un à un à l’aide d’une spatule. Ajouter la farine et l’intérieur de la gousse de vanille, fendue en deux et grattée à l’aide d’un couteau. Incorporer le concentré de tomate. Ajouter progressivement 80 ml d’eau environ : la pâte doit faire le ruban. Verser dans un moule à manqué beurré et enfourner et cuire 45 à 50 min environ.
Laisser refroidir environ 10 minutes avant de démouler.
Déguster tiède ou froid.

La version originale de Raihau :
Gâteau sauce tomate : 2 tasses sucre roux, 2 tasses farine, 4 cuill à sp beurre, 3 œufs, 1 bte sauce tomate + eau, 3 poignées de raisins secs.
Préchauffer le four th.6.
Mélanger le sucre roux et les 3 œufs entiers jusqu’à obtenir une pâte homogène et blanchie.
Incorporer petit à petit les cuillérées de beurre mou à la farine en remuant bien, verser le mélange œufs-sucre dessus.
Rajouter petit à petit la sauce tomate en boîte, puis finir de diluer avec une boîte d’eau, pas forcément entière (à vous de voir si la préparation fait bien le ruban en la soulevant à la cuillère).
Incorporer les raisins préalablement mis à tremper dans un sirop (eau+sucre+rhum éventuellement) poignées par poignées, verser dans un moule à manqué beurré-fariné et enfourner pendant 40 min jusqu’à voir les bords se décoller du moule ou en vérifiant la cuisson à 35 min avec la pointe d’un couteau

%d blogueurs aiment cette page :

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par La Cocinera loca sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre expérience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.
En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de la Cocinera loca, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.

Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer