pralinés lyriques © cocineraloca.fr

J’avais déjà publié cette recette en janvier 2004 sur le forum cuisine du site aufeminin.com. A l’époque ces petits chocolats avaient pas mal plu et depuis j’ai vu quantité de recettes similaires circuler sur la blogosphère.
Je vous redonne ma version en prévision des fêtes de Noël. C’est vraiment facile à faire, ça ne nécessite que peu d’ingrédients et avec un peu de soin, on peut faire une jolie présentation à offrir à ses proches.
Sur la photo, j’ai fait un glaçage à base de chocolat blanc tacheté de noir, mais on peut tout aussi bien inverser et faire des taches blanches sur du noir. Je vous propose aussi dans le corps de la recette une déco faite à la fourchette sur du chocolat noir, archi simple à faire. Vous trouvez plus bas une autre photo, avec un autre décor, histoire de vous proposer d’autres idées.

J’ai refait ces petits chocolats avant de poster la recette, pour y ajouter quelques précisions. J’ai aussi recalibré le poids des ingrédients : initialement prévue pour 150 g de pralinoise je l’ai refaite pour 200g c’est-à-dire une tablette entière, ce qui est bien plus simple et donne un peu plus de chocolats.

Matériel spécifique :
Une boîte rectangulaire en plastique de 10 cm x 25 cm avec un couvercle. La hauteur de la boîte importe peu, les chocolats doivent faireà peu près 1,5cm d’épaisseur

Ingrédients pour environ 50 chocolats de 2cm x 2 cm
200 g de Pralinoise
70 g chocolat noir
25 g de beurre
8 crêpes dentelles (gavottes)
50 g de noir ou blanc pour le décor

Réalisation
Écraser les gavottes entre les doigts et réserver.
Faire fondre 50 g de chocolat noir et la Pralinoise au bain-marie avec le beurre, lisser à la spatule quand tout est fondu. Ajouter les miettes de crêpes dentelles et mélanger délicatement.
Verser le mélange dans un récipient hermétique en plastique. Tapoter le récipient sur le plan de travail pour égaliser la surface et chasser les bulles d’air. Fermer la boîte et réserver au réfrigérateur pour au moins 4 heures.
Au bout de 4 heures, faire fondre au bain-marie les 50 g de chocolat choisi pour le décor (noir ou blanc) et le verser sur la préparation.
Pour finaliser le décor deux solutions : égaliser la surface en tapotant la boîte sur le plan de travail, puis dessiner des vagues à la surface à l‘aide d’une fourchette. Laisser au frais le temps que le chocolat durcisse. Autre solution : faire fondre 20 g de chocolat d’une autre couleur au bain-marie. Remplir un cornet de papier (si on sait faire) avec le chocolat fondu, couper la pointe et déposer des points, des lignes ou des zigzags à la surface de la préparation. Si on ne sait pas faire de cornet ce n’est pas grave, il y a une autre solution : remplir un petit sac congélation de chocolat, faire un gros nœud bien solide pour fermer, et couper un des angles du sac pour faire couler le chocolat.
Laisser prendre avant de démouler.
Démouler en écartant légèrement les bords du récipient de plastique: la préparation vient d’un seul bloc. La poser, côté glaçage sur le dessus, sur une planche à découper et couper en carrés à l’aide d’un couteau bien aiguisé.

pralinés or © cocineraloca.fr

Les petits plus à ne pas négliger :
J’ai calibré les proportions au millimètre pour obtenir une consistance qui se tient mais suffisamment moelleuse pour être découpée et aussi pour les sensations en bouche.
Donc pour le chocolat : ne pas augmenter les proportions de chocolat noir, on ne sentira pas le goût du praliné et la préparation sera trop dure. Pour le beurre, c’est le contraire : ça sera trop mou et en plus ça ne se gardera pas bien.
Et pour les gavottes : bien compter 8 crêpes dentelles (soit 4 étuis de deux). Si on en met plus on obtient un truc trop pâteux. J’ai regardé ce que me disait la boîte : 8 crêpes dentelles font exactement 32g en tout !
Décor au cornet ou au sac congélation : une fois remplis, laisser reposer le chocolat environ 2 min avant de les utiliser. Si le chocolat est trop chaud, il sera trop fluide et coulera trop vite pour pouvoir faire quelque chose de propre et joli
Et enfin le découpage : laisser revenir le chocolat à température ambiante avant de couper en carrés. S’il est trop dur, il risque de se briser en gros morceaux. Et ne pas oublier que quand on découpe quelque chose, on n’appuie pas sur le couteau en faisant levier, on le manipule en faisant un mouvement de scie…

Et pour finir des conseils d’achat si vous n’habitez pas en France : la Pralinoise  est un genre de chocolat Gianduja, on peut donc mettre du Gianduja à la place, éventuellement un bon chocolat praliné au lait.

On peut aussi remplacer les gavottes par de la feuilletine ( c’est la même chose) ou si ça existe chez vous, par les gaufrettes « éventail » qu’on met parfois sur les cornets de glace, tout comme les biscuits en forme de cigare  qu’on met également sur les glaces. J’en ai vu dans des épiceries asiatiques en grosses boîte de fer, donc ça peut se trouver partout où il a des épiceries asiatiques. Attention à ne pas confondre avec les cigarettes russes.

%d blogueurs aiment cette page :

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par La Cocinera loca sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre expérience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.
En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de la Cocinera loca, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.

Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer