Comme je vous l’annonçais il y a peu, je suis partie ce week-end à Split (Croatie) pour y présenter les traditions provençales pour Noël, y compris les 13 desserts !
J’étais invitée en  « guest star », grâce au soutien de l’Alliance Française de Split, à l’occasion du festival Gastro Advent Split

Ce festival a pour but de présenter les différentes traditions de Noël, chaque dimanche de l’Avent et donc, la Provence était à l’honneur ce dimanche 11 décembre.

L’évènement est  organisé pour la seconde fois cette année par la ville de Split, en collaboration avec des cafés et restaurants de la ville, et avec Olja Martinic, une diététicienne très en vue en Croatie. Pour vous situer, c’est un peu entre le Dr Cohen ou le Dr Dunkan croate. J’avais déjà travaillé avec elle il y a quelques années pour cet évènement.

Petit détail : la presse nationale et locale était présente, ainsi que la radio et la télé nationale, tout ça pour ma présentation.  Le consul d’Italie s’était également déplacé avec sa famille.
Donc, je ne vous dis pas la dose de stress avant l’évènement !  D’après les retours que j’ai eus sur place, ça s’est bien passé et les personnes présentes ont aimé l’évènement et les petits plats que j’avais cuisiné, ouf !

J’ai donc été filmée, interviewée et photographiée sous toutes les coutures. Ici, en croate mais en images aussi, un compte-rendu de l’évènement, avec ma petite personne au micro d’une journaliste radio.

J’ai préparé mon intervention comme une dingue et fait appel à mes amis provençaux pour qu’ils me confient leurs recettes de familles et leurs anecdotes personnelles sur leurs Noëls.

Je suis partie de France avec une crèche provençale et un cardon dans ma valise, en croisant les doigts pour que la douane ne me confisque pas ce précieux légume, introuvable sur la côte dalmate ! La crèche avec ses santons est complètement inconnue en Croatie, ainsi que le cardon. Ma traductrice préférée a expliqué qu’il s’agit d’un légume de la famille des artichauts, faute d’un mot croate pour désigner le cardon.
J’avais aussi une bouteille de vin cuit provençal pour servir avec les 13 desserts. Pour information je n’ai pas réussi à en trouver chez les cavistes de ma ville et je remercie ce site Internet de m’avoir fait parvenir la précieuse bouteille à temps, juste avant que je m’envole pour la Croatie.

J’avais prévu de cuisiner une morue en raïto, du gratin de cardons aux anchois, des légumes bouillis servis avec une sauce anchoïade pour le gros souper. En ce qui concerne les 13 desserts, j’ai fait deux pompes à l’huile et apporté des calissons d’Aix et des fruits confits d’Apt, parce que je tenais absolument à faire découvrir aux invités ces produits de la grande tradition gastronomique provençale.

Sinon, comme dans tout évènement, il y a eu un moment de panique : quand j’ai préparé mon menu, j’ai pensé à notre bonne vieille morue salée. En arrivant, j’ai découvert à mes dépens  que les dalmates utilisent de la morue séchée et non pas salée… Bref, nous avons dû improviser et créer une recette franco-dalmate de Bakalar en raïto ! Honnêtement, ce n’est pas ce que j’ai fait de mieux, mais j’ai sauvé l’honneur et le reste était impeccable.

Avant de vous montrer tout ça en images, je tiens à remercier tous ceux qui ont rendu cette aventure possible :
Tout d’abord l’Alliance française de Split, qui a à cœur de présenter la culture française ainsi que la francophonie en Dalmatie, avec peu de moyens mais avec une passion et un enthousiasme sans failles !Merci à Olja et à la ville de Split pour leur soutien et l’organisation de l’évènement.
Je voudrais remercier aussi le café restaurant Bajamonti qui a accueilli l’évènement, et son chef cuisinier Boris, qui m’a donné un précieux coup de main.
Merci aussi à l‘hôtel Vestibul où j’ai passé un séjour fantastique, et toutes mes pensées au personnel de l’hôtel qui remplit sa tâche avec une gentillesse qui dépasse le cadre professionnel. L’hospitalité croate n’est pas une légende, même à l’hôtel 🙂
Merci à Tiuscha qui a eu la classe de me confier un article pour Yummy avant même qu’il soit publié et à Janine qui se reconnaîtra, pour sa recette de pompe à l’huile 🙂
Un merci tout spécial à Tamara Ljubicic qui sait pourquoi !

J’ai prévu de publier les recettes, mais ça risque d’arriver après Noël, en raison d’un planning de publication sur ce blog très, très chargé ! Merci de votre patience et maintenant, les photos, que j’ai mélangées avec des vues de la ville.

Aussi, si vous l’aviez raté cet été, un article sur la gastronomie croate.

Une vue de Split depuis le quai des ferries

 

 

Kavana Bajamonti, le lieu de mes exploits !

 

La version dalmate de la morue en raïto, pas tout à fait pareille que chez moi...

 

La table des 13 desserts pas encore terminée : il manque les fruits frais

 

Les locaux de l'Alliance française, rue Marmontova

 

La vue depuis ma chambre d'hôtel, sur le musée éthnographique

 

La promenade le long de l'Adriatique

Le port de Split, avec l'île de Bra? au fond

 

La place Peristil de nuit, avec la cathédrale : joyeux Noël !

 

 

%d blogueurs aiment cette page :

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par La Cocinera loca sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre expérience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.<br> En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de la Cocinera loca, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.<br><br> Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer