Quand j’ai reçu dans ma boîte mail le message de ma copine Joan m’annonçant qu’elle nous avait réservé 2 places pour visiter le labo de Patrick Roger pour les journées du Patrimoine j’ai sauté de joie ! Merci Joan pour cette belle idée !

Voici le compte-rendu en images de notre visite de samedi dernier.

Les billes en chocolat de la rentrée !

Nous sommes arrivées à Sceaux où est installé le labo, pour la visite de 11h. En attendant de pouvoir entrer dans le labo, nous avons pu visiter le jardin attenant où Patrick Roger fait pousser les herbes aromatiques dont il aromatise ses ganaches !


Il y a même des ruches !

Nous avons été (merveilleusement) accueillies par les chocolatiers tandis que le chef nous a rejoint en fin de visite.

On nous a tout d’abord expliqué comment est fabriqué le chocolat

Cabosses, fèves de cacao et beurre de cacao

 

Produit fini : le chocolat

On nous a montré les machines qui facilitent le travail des chocolatiers

Tempéreuse à chocolat

Les étapes de couverture des chocolats : ici des intérieurs pralinés

placés par le chocolatier sur un tapis, sous le chocolat en fusion

Les chocolats sont égouttés et vont passer sous un tunnel de séchage

Une machine rigolote, qui date des années 50 pour emballer les caramels

Bien sûr, nous avons goûté des échantillons !

Ganache citron basilic, j'ai adoré !

Nous avons discuté avec les employés, qui nous ont expliqué que même s’ils travaillaient ici dans des conditions beaucoup plus rock n’ roll que dans d’autres maisons, ils adoraient le boulot ici, parce qu’ils faisaient ce qu’ils n’avaient jamais fait ailleurs, et qu’ils travaillaient des matières nobles. Beau compliment fait au chef, parce que le chef n’était pas là et donc, ça venait du fond du cœur !

Une des sculptures en chocolat du chef, spectaculaire et imposante !

Fabrication à la main, une par une, de bouchées chocolatées

En fin de visite, Patrick Roger a fait son apparition, pour nous parler de son parcours, du chocolat etc… J’ai été très émue de la façon dont il parlait de sa famille, du milieu modeste d’où il vient, de ses ambitions, de ses découvertes culturelles et sociales au fur et à mesure de son succès, des risques qu’il prend et de son attitude face à la vie, sur le fil du rasoir.

Patrick Roger, en pleine discussion

Bref, une belle découverte chocolatière et humaine.

Les billes en chocolat dans les mains du maître

Je voudrais terminer ce billet en remerciant toute l’équipe de Patrick Roger, qui a été chaleureuse, ouverte et enthousiaste et qui a prolongé sa (lourde) semaine de travail d’une journée pour nous accueillir. Merci encore !


%d blogueurs aiment cette page :

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par La Cocinera loca sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre expérience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.<br> En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de la Cocinera loca, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.<br><br> Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer