Je parle rarement de livres de cuisine, mais j’ai eu envie de faire une exception pour le petit livre écrit par Georgiana et joliment photographié par Marie sur la cuisine marseillaise.

J’ai rencontré Marie pour la 1ère fois samedi dernier, et elle m’a apporté le livre à ma demande, ce qui  me permet de vous en parler aujourd’hui, à la veille de sa parution en librairie.
Vous connaissez sûrement Georgiana au moins de vue : elle a été une des participantes de la première saison de Masterchef et quant à Marie, peut-être avez-vous déjà fait un tour sur son blog, Les petits plats de Trinidad.
Je n’ai pas eu l’occasion de lui dire, donc je vais l’écrire ici, j’aime beaucoup ses photos, qui sont à la fois belles et simples, sans la sophistication excessive qu’on  quelquefois sur certains blogs. Bref ça me donne toujours envie de cuisiner !

Maintenant que je vous ai parlé des auteurs, passons au livre ! II qui sent bon le sud, l’huile d’olive et la garrigue, mais le tout revisité de manière moderne. J’ai repéré une soupe au pistou très joliment présentée ainsi qu’une terrine de pieds et paquets très originale. Pour les becs sucrés, il y a aussi des desserts .Tout respire la fraîcheur et les recettes sont facilement accessibles aux cuisiniers débutants. Bref un joli livre à offrir ou à s’offrir. et en tout, ça fait 29 nouvelles recettes à cuisiner cet été.

Les infos pratiques :
GEORGIANA, MA CUISINE DE MARSEILLE
Préface de Lionel Lévy
Format : 19 x 24 cm – 64 pages
Parution en librairie : 19 mai 2011
Prix Public : 9,90 €

%d blogueurs aiment cette page :

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par La Cocinera loca sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre expérience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.<br> En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de la Cocinera loca, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.<br><br> Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer