bougainvilliers ©cocineraloca.fr

Non je n’ai pas réalisé le « meilleur gâteau du monde », « des biscuits meilleurs que le pâtissier » et je ne vous propose pas « une tuerie ». D’une part, je pense que ce n’est pas à moi de décider de la qualité de mes réalisations, mais plutôt à mes lecteurs ou testeurs, l’idée de s’auto proclamer déesse (ou dieu) de la cuisine me gène et surtout, je déteste ce mot « tuerie » qui évoque les massacres et le meurtre et que je vois fleurir sur les blogs pour qualifier la cuisine. Je trouve ça triste et déplacé. Pourquoi ne pas employer d’autres qualificatifs, la langue française en est truffée : un délice, un ravissement du palais, un plaisir, une gourmandise à tomber en pâmoison (ça c’est pour un petit côté 18ème siècle), un plat succulent, une réussite gastronomique etc…

De quoi suis-je donc fière alors ? De quelque chose dont je ne suis absolument pas responsable mais qui me ravit : mon bougainvillier est en fleurs 🙂

J’habite à Paris dans un appartement et cette floraison n’était pas vraiment gagnée, mon bougainvillier est tout petit petit dans un pot encore plus petit. Voici donc une photo pour vous offrir quelques grammes de beauté dans un monde de brutes.

Pour les non-botanistes, ce que vous voyez en rose sont les inflorescences, les fleurs sont toutes petites, au milieu.

Bonne fin d’été !

%d blogueurs aiment cette page :