Espadon au cédrat, tomates séchées et oignon rouge

Espadon au cédrat et tomates confites ©cocineraloca.fr

J’ai acheté récemment un lot d’agrumes à la chouette épicerie Terroirs d’Avenirs: citron Meyer, cédrat et citron caviar.
Je voulais notamment faire du cédrat confit. Or si cet agrume coûte 3 francs six sous dans la région napolitaine, je l’ai payé une fortune à Paris : 9 euros environ.
À ce prix-là, hors de question de gaspiller la moindre parcelle de mon cédrat. J’ai donc cherché à utiliser la pulpe dans un plat ainsi qu’un peu du zeste pour renforcer les saveurs.
Du coup, je me suis inspirée de la tradition sicilienne pour faire ce plat et je n’ai pas regretté, c’est très bon.

La recette n’est pas très technique, la seule difficulté, c’est la cuisson : l’espadon ne doit pas cuire trop longtemps mais l’oignon ne doit pas être cru non plus.
C’est pourquoi j’ai commencé par cuire le mélange d’oignons, tomates séchées et cédrat avant d’ajouter le poisson dans la poêle.
De même, pensez à lancer la cuisson de votre riz ou de vos pâtes avant celle du poisson, histoire de ne pas gâcher la cuisson de celui-ci. (suite…)

Mozzarella di bufala farcie aux tomates séchées, anchois et origan

mozzarella farci ©cocineraloca.fr

A force de manger des salades de tomate avec de la mozzarella dedans, j’ai eu envie de mettre les tomates dans la mozzarella, histoire de m’amuser un peu. La recette est archi simple, et l’aspect visuel me fait vaguement penser à un Pacman qui aurait fait une indigestion !

Ingrédients pour 1 personne
1 boule de mozzarella di bufala de 125g
3-4 tomates séchées à l’huile d’olive
2 anchois à l’huile
3 ou 4 olives niçoises
1 branche d’origan frais (ou une pincée d’origan séché)
Poivre

Réalisation
Fendre la mozzarella sur le dessus, sans couper complètement, pour obtenir un chapeau qui se referme. A l’aide d’une petite cuillère, évider l’intérieur de la mozzarella, sans la transpercer. Garder les morceaux extraits de l’intérieur pour un autre usage : pizza, salade etc.
Émietter l’origan. Couper les anchois en deux ou trois morceaux, faire de même avec les tomates séchées si elles sont très grandes. Disposer les tomates, l’origan, les anchois et les olives à l’intérieur de la mozzarella. Utiliser l’huile des tomates pour assaisonner, et poivrer. Normalement, il n’y a pas besoin de saler, tous les ingrédients contenant déjà du sel. Refermer le chapeau, décorer avec un peu d’origan, et hop ! dans l’assiette.
A déguster sans attendre, la mozzarella durcit quand on la laisse traîner à l’air libre.

Ici, une recette de tomates séchées maison

Prenez de la mozzarella au lait de bufflone (bufala en italien), c’est nettement meilleur.

Faire des tomates séchées maison, c’est facile

tomates séchées © cocineraloca.fr

Après la sauce tomate de Giovanna, voici un autre classique italien, à faire en fin de saison, quand on a des tomates dans son jardin, ou bien quand on a trouvé un lot à un prix défiant toute concurrence, à la fin du marché. On peut aussi faire ses tomates séchées avec des tomates cocktail ou des tomates cerises, pour utiliser en tapas ou sur des canapés.

Je ne donne pas de proportions, il n’y en a pas, c’est en fonction de la taille des plaques à pâtisserie. Prévoir des herbes aromatiques (origan, romarin, thym et laurier) en plus des tomates, et de l’huile d’olive.

Réalisation :
Préchauffer le four à 100°C. Laver les tomates et les couper en quartiers. Enlever les pépins et l’intérieur de chaque quartier à l’aide d’une petite cuiller. On peut récupérer tout ça pour faire une sauce, ou pour compléter les légumes mis à cuire dans une soupe.
Tapisser une plaque à pâtisserie (ou plusieurs, si on a un four à chaleur tournante) de papier cuisson. Disposer dessus les quartiers de tomates bien séparés les uns des autres, côté peau vers le bas. Saupoudrer de sel et d’une pincée de sucre.

tomates séchées avant cuisson © cocineraloca.fr

Enfourner pour 3-4 heures, et laisser refroidir dans le four éteint. Je prépare mes tomates vers 19h, et j’éteins le four au moment de me coucher. Je récupère les tomates dans le four le lendemain.
Ranger les tomates dans un bocal en verre hermétique, en alternant avec une branche de romarin, de thym, d’origan et de laurier. Recouvrir d’huile d’olive. Conserver au frigo jusqu’au moment de consommer, et compter au moins 3 semaines, le temps que les saveurs se mêlent. Ça se garde facilement un an au frigo.

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par La Cocinera loca sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre expérience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.<br> En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de la Cocinera loca, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.<br><br> Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer