Roïcos, rosquillos de vino ou couronnes au vin blanc

roicos - couronnes au vin blanc ©cocineraloca.fr

Voici une recette très affective que je publie à l’intention de ma sœur.
Les couronnes au vin blanc, qu’on appelle aussi Roïcos en pataouète ou plus académiquement Rosquillos de vino en espagnol, sont de petits biscuits pieds-noirs que nous préparait notre grand-mère.

Ces biscuits peuvent être la meilleure comme la pire des choses. Délicieux si la cuisson est parfaite et le pétrissage pas trop poussé, ils peuvent facilement ressembler à des cailloux s’ils sont trop cuits.
J’adorais ma grand-mère mais je dois dire, sans offense à sa mémoire, qu’elle était piètre cuisinière. Pour tout vous dire, j’avais rebaptisé ses biscuits « biscuits pour chiens méditerranéens« . Ça fait envie hein ? (suite…)

Salade de poivrons et tomates grillés au basilic (slata mechouia version fond de frigo)

salade de poivrons et tomates grillés

Je publie cette recette vite fait avant que l’automne soit tout à fait là et tant qu’on trouve encore des poivrons, un de mes légumes préférées.

Cette salade n’est ni plus ni moins qu’une classique slata mechouia du Maghreb, traduisez en gros « salade de légumes grillés », sauf que mon cœur appelait de la coriandre fraîche là où mon frigo ne proposait que du basilic. J’ai donc bidouillé cette version qui est très bonne aussi. (suite…)

Ibéro nostalgie : les migas espagnoles

Je poursuis la publication de recettes ibéro nostalgiques avec les migas. Réalisé à base de pain rassis, il s’agit d’un plat rural, de pauvres, qui date d’une époque où il était hors de question de jeter de la nourriture et surtout pas du pain, aliment très symbolique des cultures méditerranéennes.

Il y a autant de variantes que de régions et de familles, mais le principe de base est partout le même : on fait ramollir des morceaux de pain dur dans un peu d’eau ou dans un torchon humide. Suivant la dureté du pain,  on procédera entre une heure à l’avance à un jour à l’avance. Ensuite, on fait dorer des gousses d’ail dans de l’huile d’olive, on ajoute le pain ramolli et on mélange à la spatule jusqu’à ce que le pain se soit transformé en une pâte un peu molle et dorée, qui se sépare en petits morceaux ressemblant à de la semoule. (suite…)

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par La Cocinera loca sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre expérience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.
En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de la Cocinera loca, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.

Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer