Tarte à la rhubarbe, crème d’amandes

Tarte à la rhubarbe ©cocineraloca.fr

Ma mère est venue passer le week-end chez moi la semaine dernière et pour l’occasion, je lui ai préparé cette tarte.
Elle a adoré, bien qu’elle ne soit pas trop amatrice de rhubarbe. À bon entendeur…

Elle a été très étonnée parce que la rhubarbe n’a pas rendu d’eau.
Pour cela, il y a deux petits trucs. Le premier, c’est de ne pas faire mariner la rhubarbe dans le sucre, comme vu trop souvent. En contrepartie, il y a beaucoup plus d’acidité, donc il ne faut pas lésiner sur le sucre glace au moment du service.
Le second truc, c’est le mode de cuisson. Si vous avez un four multifonctions, n’utilisez surtout pas la fonction « chaleur tournante » mais le mode classique, appelé aussi « convection naturelle ».
Et laissez bien la tarte 45 minutes au four, c’est le temps nécessaire pour absorber toute l’humidité de la rhubarbe.

Dernier petit détail : j’ai fait la photo avant de saupoudrer de sucre glace, mais j’ai oublié de photographier une part avec le sucre par-dessus. Désolée… (suite…)

Des cassis, de la crème d’amande et une pâte à tarte pour de petits gâteaux slurpiques

Ces petits gâteaux n’ont pas de nom, mais ils étaient super bons !
J’ai bidouillé ces petits gâteaux à partir de la forme d’une recette traditionnelle anglaise, les « Richmond Maids of Honour » pour utiliser du cassis qui dormait dans mon congélateur. La réalisation est un peu longue, mais le résultat en vaut la peine ! J’en profite pour remercier ma tante, les cassis venaient de son jardin, merci tata chérie !

La crème d’amande est exactement celle qui sert à fourrer les galettes des rois, et j’ai trouvé que ça accompagnerait bien l’acidité du cassis. Je n’ai pas sucré ceux-ci, et mes goûteurs ont apprécié tel quel. Si vous aimez les gâteaux très sucrés, roulez les cassis dans une cuillerée à soupe de sucre avant de garnir les gâteaux.

En saison, ne pas hésiter à utiliser des framboises ou des groseilles à la place du cassis

Oh ! Une dernière précision : ça me fait toujours marrer quand je lis sur un blog la question « comment faire pour avoir ½ œuf pour une recette? ». Élémentaire, mon cher Watson, il suffit de battre un œuf à la fourchette dans un petit ramequin, et de verser la moitié du mélange dans la préparation. Le reste non utilisé ira enrichir une omelette, ou dorer des petits pains au lait

(suite…)

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par La Cocinera loca sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre expérience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.
En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de la Cocinera loca, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.

Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer