Blogueurs en vadrouille : raid gourmand dans le 13ème

Le plateau de spécialités lao chez Rouammit

 

En photos, un petit (tout petit) aperçu de la folle journée passée avec des blogueurs de choc : Létitia, Pascale, Sara, Elodie, Patrick et myself avons écumé à peu près tous les hauts lieux de la gastronomie asiatique du 13ème arrondissement.

Un petit tour chez Tang en guise d’apéro, un repas d’anthologie chez Rouammit, une descente en zigzag de l’avenue d’Ivry pour visiter la pagode d’un côté, les magasins kawai de l’autre, un détour chez un fournisseur de matériel hôtelier qui vend des pailles pour le bubble tea, une visite au Paris Store des Olympiades… je crois que nous somme tous rentrés avec heu…au moins 3-4 kilos de trucs qui se mangent ?Patrick et Pascale on ramené de splendides feuilles de lotus séchées 🙂

Passez faire un tour chez mes copains gourmands, je sais que Létitia a déjà posté quelque chose, les autres vous en diront peut -être encore plus. Pour ma part, une vilaine crève me laisse sans voix et avec une furieuse envie d’aller sous la couette, d’où la brièveté de ce billet.

Merci pour cette chouette journée, c’était un super moment !

Toujours chez Rouammit l'assortiment de quatre sauces au piment servi comme accompagnement

C'est là que Patrick s'approvisionne en langues de canard

Toujours les canards laqués, d'un peu plus près

Pâtisserie asiatique où nous avons effectués quelques emplettes : tartelette coco, gâteau au durian et gâteau de lune au taro pour moi

 

Une rencontre prévue entre blogueuses,une autre, imprévue avec Sadaharu Aoki en personne et des tours de magie pour finir

Nos petites emplettes chez Sada Aoki

Ce qui est bien des vacances à la maison, ce sont les échappées belles et les rencontres impromptues : Nawal m’a convaincue subito presto de me joindre à une ballade gastronomique avec Losgatos, Paprikas et les Carnets. Au programme, un tour chez Mora, la caverne d’Ali Baba des cuisiniers et des pâtissiers, un petit tour chez G.Detou;  d’ailleurs nous avons un scoop, aujourd’hui, ils étaient très aimables 😉

Ensuite dînette sur le pouce dans un resto libanais rue Montorgueil, et notre programme gastronomique finissait par un tour à la pâtisserie salon de thé de Sadaharu Aoki rue Vaugirard.  Sauf que, sauf que, arrivées rue Vaugirard, la pâtisserie était toujours là mais plus de salon de thé.. la vendeuse, charmante, nous explique qu’aujourd’hui même, a lieu l’ouverture d’une nouvelle pâtisserie qui fera salon de thé, 25 rue Pérignon dans le 15ème, au métro Ségur. Elle pousse même l’obligeance à téléphoner pour vérifier si le salon de thé était déjà ouvert. Las non, ce sera pour septembre.  Nous avons tout de même  décidé de nous y rendre pour voir l’endroit, et y acheter nos gâteaux quitte à les manger ailleurs.

Sadaharu Aoki

Sitôt dit, sitôt fait, et arrivés là-bas, Nawal a reconnu le maître pâtissier en personne ! Qui nous a reçu, ainsi que sa vendeuse, merveilleusement bien.

La nouvelle boutique du 15ème

Il s’est gentiment prêté au jeu des photos (nan, on n’est pas des groupies, on n’a pas demandé d’autographe d’abord), nous a parlé un peu du pourquoi du comment de cette boutique et nous a fait déguster des chocolats (citron, valencia, pour moi). Nous avons ensuite acheté nos pâtisseries, et avons demandé au café d’à côté, un vrai authentique café parigot, si nous pouvions manger nos gâteaux en terrasse.

Mon choix perso, le Fuwafuwa passion

Là aussi, on a été super bien accueillies et les deux cafetiers nous ont présenté une assiette…avec les gâteaux et biscuits que M. Aoki leur avait offert. Ça a été un grand moment de dégustation, de rigolade et d’émerveillement… le serveur nous a fait trois tours de magie, avec Nawal et Paprikas comme cobayes 😉

Comme quoi, il y a des journées qui sont belles, belles….

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par La Cocinera loca sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre expérience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.
En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de la Cocinera loca, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.

Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer