tranche de gâteau marbré moelleux sur une assiette



Aujourd’hui, je vous propose une recette de gâteau marbré à la vanille et au cacao très moelleux. J’ai apporté ce gâteau marbré à une fête de famille, et il a disparu en quelques minutes. Cette recette est donc validée par la dizaine de personnes qui était devant le plat à gâteau au moment où je l’ai déposé sur la table.

Je me suis inspirée de la recette du pâtissier du Ritz, François Perret mais je l’ai simplifiée, et surtout, je l’ai allégée en sucre. La recette originale comprend 360 g de sucre, sirop d’imbibage compris… et c’est énorme.
J’ai enlevé 100 g de sucre et j’ai gardé les bonnes idées, à savoir incorporer de la crème liquide à la préparation pour lui donner du moelleux. Le sirop d’imbibage, à verser dès la sortie du four, a la même fonction, ne le zappez surtout pas.

Pas besoin de robot pour préparer ce cake très facile à réaliser : j’ai tout fait dans deux saladiers, avec une spatule.

La recette

Pour une quinzaine de parts
Matériel : un moule à cake de 24 X 8 X 7 cm, deux saladiers, une balance, une casserole, couteau, spatules

Ingrédients 
140 g de beurre pommade (très, très mou) + beurre pour le moule
200 g de sucre
3 œufs
220 g de farine T55
4 g de levure chimique
3 g de sel
20 cl de crème liquide entière
30 g de cacao non sucré
Sirop
60 g de sucre
150 ml d’eau
1 cuillère à soupe de rhum ambré.

Réalisation
Préchauffer le four à 200°C.
Mélanger le beurre, le sucre et la vanille en poudre. Incorporer les œufs un à un. Ajouter la farine, la levure chimique et le sel et bien mélanger pour amalgamer le tout. Incorporer ensuite la crème liquide.
Séparer la pâte en deux parties égales et incorporer le cacao dans l’une d’elles.
Verser des cuillerées de chacune des deux pâtes dans un moule à cake beurré en alternant les couleurs. Mélanger rapidement à l’aide d’une lame de couteau pour créer un tourbillon : c’est l’effet marbré.
Enfourner et baisser la température au bout de 5 minutes à 160°C. Cuire pendant 1 heure environ. Le gâteau est cuit quand une lame plantée au milieu ressort sèche.
Pendant la cuisson, préparer le sirop : disposer le sucre et l’eau dans une petite casserole et porter à ébullition. Laisser cuire 2 minutes à gros bouillons. Éteindre le feu et incorporer le rhum. Laisser refroidir. Imbiber le gâteau chaud de sirop froid à l’aide d’un pinceau.


À faire et ne pas faire


Quand vous mélangez les deux pâtes dans le moule, veillez à bien enfoncer la lame de couteau au fond, autrement votre gâteau ne sera marbré qu’en surface. C’est ce qui m’est arrivé quand j’ai fait ce gâteau marbré la deuxième fois (photo d’illustration).

Il faut impérativement avoir un choc de température quand vous imbibez le gâteau à la sortie du four, autrement, il se détrempera comme une éponge. Le sirop doit donc être froid si votre cake est chaud, et vice-versa.

Vous n’aurez peut-être pas besoin d’utiliser tout le sirop pour imbiber le gâteau marbré.

Ne cédez pas à la tentation de remplacer le cacao par du chocolat fondu : il y aura une différence de densité avec la pâte à la vanille, et ça rendra votre gâteau marbré pâteux.

Ce gâteau marbré, comme tous les cakes, se congèle très bien, soit entier, soit en tranches. Si vous optez pour la congélation en tranches, vous pouvez décongeler rapidement une ou deux tranches au grille-pain.

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer