Gâteau au chocolat décoré de sablés en forme de guitare


Voilà une recette d’un bon gros gâteau au chocolat bien gourmand, garni de trois couches de crèmes Namelaka et recouvert d’un glaçage lui aussi au chocolat. Techniquement, il est plutôt simple à réaliser et il se conserve bien.

J’ai mis au point ce gâteau pour une occasion spéciale, l’anniversaire d’un de mes cousins. J’avais deux contraintes : soixante kilomètres de trajet en voiture pour apporter le gâteau, et ce au mois d’août, avec des risques sanitaires importants en cas de canicule.


C’est pour ça que j’ai opté pour une crème Namelaka : c’est une crème au chocolat très soyeuse, qui se prépare sans œufs.
Le glaçage que je vous propose obéit aux mêmes contraintes. Ce n’est pas un glaçage de pâtissier, mais un bon vieux glaçage de gâteaux de famille, plutôt solide et adapté à la conduite dans les virages, et qui contraste agréablement avec la texture et le goût du gâteau.
Pour finir, j’ai décoré mon gâteau de sablés en forme de guitare, l’instrument préféré de mon cousin. Vous pouvez bien sûr choisir une autre décoration !
Et pour l’anecdote, on était en Normandie, il n’y a pas eu de canicule, à la place, il a plu et il a fait un froid de canard !

Ce gâteau se prépare sur deux jours et il se conserve ensuite facilement deux jours de plus. J’ai indiqué le déroulé de la recette dans l’ordre de fabrication sur les deux jours.

Ci dessous, une tranche de gâteau le lendemain du service (je l’avais donc fait trois jours avant). La crème s’était fondue dans la pâte à gâteau et c’était délicieux.


Recette pour 10 à 12 personnes

Matériel spécifique : un moule à gâteau de 18 cm de diamètre et de 10 cm de hauteur, papier cuisson, batteur pour monter les blancs, emporte-pièce « guitare » ou autre, plaque à pâtisserie, grille à pâtisserie, spatule, couteau-scie.

Ingrédients :
Pâte à gâteau
210 g de chocolat
210 g de sucre
135 g de farine
105 g de beurre
6 œufs
Crème Namelaka
145 g de chocolat noir à 70 %
2 g de gélatine (1 feuille)
115 ml de lait entier
230 g de crème liquide entière (33% de matière grasse)
Sirop de sucre
250 ml d’eau
75 g de sucre
2 cuillerées à soupe de rhum blanc
1/2 gousse de vanille
Glaçage au chocolat
200 g de chocolat à 70 %
80 g de beurre
160 g de sucre glace
6 cuillerées à soupe d’eau froide
Glace royale pour la décoration des sablés
1 blanc d’œuf
150 g de sucre glace
Jus de citron
Colorants alimentaires de votre choix
Ingrédients et recette des sablés ici : sablés normands

Réalisation :
La veille :
Préparer la pâte à gâteau. Préchauffer le four à 150 °C. Dans une casserole, faire fondre le beurre et le chocolat à feu très doux. Mélanger et verser dans un saladier. Ajouter les jaunes d’œufs un à un en mélangeant, puis le sucre. Incorporer ensuite la farine.
Battre les blancs en neige ferme. Incorporer vigoureusement deux cuillerées à soupe de blancs au mélange pour le détendre, puis le reste des blancs très délicatement.
Verser dans le moule beurré et chemisé de papier cuisson. Enfourner et cuire environ 1 h 20. Vérifier la cuisson en enfonçant une lame au milieu du gâteau. Elle doit ressortir avec des miettes de gâteau dessus.
Démouler après 10 minutes, et laisser refroidir sur une grille.

Préparer la crème Namelaka. Faire fondre le chocolat au bain-marie. Pendant ce temps, porter le lait à ébullition, hors du feu, ajouter la gélatine réhydratée au préalable dans un peu d’eau froide..
Émulsionner à la spatule en versant progressivement le lait chaud sur le chocolat partiellement fondu. Mixer dès que possible pour parfaire l’émulsion.
Ajouter la crème froide et mixer à nouveau.
Laisser prendre au réfrigérateur pendant 12 heures.

Préparer le sirop de sucre. Verser dans une casserole le sucre, l’eau et la demi-gousse de vanille. Porter à ébullition et laisser cuire 3 minutes. Éteindre et incorporer le rhum. Laisser refroidir. Réserver jusqu’au lendemain.

Si vous avez choisi de faire des sablés, préparer la pâte à sablés et la réserver au frigo jusqu’au lendemain.

Le lendemain matin, procéder au montage du gâteau
Montage du gâteau. Découper le gâteau au chocolat en quatre disques égaux. Imbiber le premier disque de sirop et recouvrir de crème Namelaka. Répéter ces deux opérations avec les autres disques. Masquer le gâteau avec le reste de la crème Namelaka. Placer au réfrigérateur plusieurs heures.

Réalisation des sablés « guitare ». Le matin, pendant que le gâteau prend au frigo, détailler les sablés dans la pâte étalée au rouleau à pâtisserie et procéder à la cuisson. Laisser refroidir puis préparer le glaçage royal pour décorer les biscuits

Sablés guitare décorés
Décoration des sablés à la glace royale



Préparation du glaçage royal. Mixer le sucre glace. Ajouter le blanc d’œuf et mixer à nouveau pour obtenir une pâte fluide. Ajouter un filet de jus de citron et mixer à nouveau : le glaçage devient brillant. Séparer dans autant de petits bols que de couleurs utilisées et ajouter les colorants choisis dans chaque bol. Remplir des cornets de papier cuisson avec les différents glaçages et décorer les sablés. Laisser sécher chaque couche de couleur avant de passer à la suivante. Vous trouverez la technique pour réaliser les cornets ici.

Préparer le glaçage au chocolat du gâteau. Faire fondre le chocolat et le beurre au bain marie. Pendant ce temps, mixer le sucre glace ou le tamiser pour éliminer les grumeaux (important). Incorporer le sucre glace au mélange chocolat/beurre. Le mélange devient très pâteux, c’est normal. Incorporer les cuillerées d’eau une à une pour lisser et fluidifier le mélange.

Glaçage du gâteau. Une fois le glaçage préparé, placer le gâteau bien froid sur une grille, glisser une spatule plate sous le gâteau pour faciliter les manipulations et disposer le tout sur une plaque à pâtisserie chemisée de papier film (pour récupérer le glaçage excédentaire). Recouvrir le gâteau au chocolat entièrement de glaçage et lisser avec une grande spatule.  Placer au réfrigérateur pour faire prendre le glaçage.

Au moment du service, coller les guitares sur le gâteau à l’aide d’un peu de glaçage excédentaire.


Les trucs à savoir :
Glaçage au chocolat :
Il durcit au réfrigérateur, mais redevient mou à température ambiante : n’oubliez pas de sortir le gâteau du frigo au moins 30 minutes avant de servir.

Une fois le glaçage du gâteau achevé, il restera beaucoup de glaçage. C’est normal, on ne peut pas faire autrement si on veut faire un beau glaçage. Réservez-en un peu pour coller les décors sur le gâteau.

L’excédent se conserve très bien au frigo dans une boîte hermétique. Vous pourrez l’utiliser ensuite de plusieurs manières : en le faisant chauffer à feu doux, vous obtiendrez une sauce parfaite pour accompagner une glace. Vous pourrez aussi le tartiner sur des tranches de pain brioché, ou bien coller deux sablés avec, pour faire des biscuits fourrés.

Sablés :
C’est pareil, vous en aurez trop pour décorer le gâteau. Mais j’ai préféré voir large, au cas où il y aurait de la casse au moment de décorer, et ça a été le cas. J’avais préparé une dizaine de guitares, et découpé le reste de la pâte en petits sablés ronds, que j’ai proposés pour le café. Si vous êtes téméraire, divisez la quantité de pâte par deux, à vos risques et périls !

Décor des sablés : j’y ai passé une heure quinze ! C’est ce qu’il y a de plus long et de plus technique dans la recette. Si ça ne vous dit pas, laissez courir votre imagination pour réaliser le décor de vos souhaits.

Crème Namelaka : ici, vous avez un outil en ligne pour calculer les quantités désirées.

J’ai acheté mon moule chez Zodio, c’est normalement le plus petit moule utilisé pour les pièces montées à l’américaine. Il n’est pas antiadhésif, il faut le beurrer et le chemiser de papier cuisson pour un démoulage impeccable.

Si vous ne vous vous sentez pas de faire vos propres cornets en papier cuisson, vous pouvez en acheter ici, mais heu… c’est cher pour du papier, je trouve.

%d blogueurs aiment cette page :

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par La Cocinera loca sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre expérience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.
En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de la Cocinera loca, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.

Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer