pimientos del padrón au sel et à l'huile d'olive ©cocineraloca.fr

Le week-end dernier, j’étais en Espagne à Santander pour fêter un quadruple anniversaire, et j’en ai profité pour rapporter ces petits piments.

pimientos del padrón ©cocineraloca.fr

Pimientos del padrón, avant cuisson

Si vous ne connaissez pas, les pimientos del padrón (ou « de padrón », les deux se disent) ne piquent pas du tout, et se préparent très simplement avec de l’huile d’olive et du sel. On les mange tels, quels avec la peau, soit en guise d’apéro, ou alors comme accompagnement pour un plat principal.

Ventrèche de bonite aux pimientos del padrón ©cocineraloca.fr

Dégustée dans un restaurant de Santander, une ventrèche de bonite à la plancha, avec des pimientos del padrón et des pommes de terre. Simple et terriblement bon…

Matériel nécessaire : une grande poêle, une spatule

Ingrédients
Pimientos del padrón
Huile d’olive
Gros sel (de Guérande, c’est pas mal)

Réalisation
Laver les pimientos del padrón à l’eau courante, sans les éplucher. Chauffer l’huile d’olive dans une poêle à feu moyen, avec une bonne pincée de gros sel. Quand l’huile est chaude, ajouter les pimientos del padrón. Faire cuire jusqu’à ce que la peau cloque, en retournant les pimientos del padrón régulièrement pour qu’ils cuisent de manière homogène. Ils sont prêts quand ils sont tendre, et que leur peau est cloquée de toutes parts.
Servir bien chaud et déguster tels quels : on mange tout, sauf le pédoncule !

La seule difficulté de cette recette, c’est la cuisson : il faut faire attention à faire cloquer la peau des pimientos del padrón sans la faire noircir, autrement, ils seront amers.

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par La Cocinera loca sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre expérience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.
En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de la Cocinera loca, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.

Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer