Comme promis avant-hier, voici ma recette de Lussekatter pour le petit jeu que Pascale, Anna et moi organisons pour la Ste-Lucie !

Si vous ne savez pas ce que c’est, il s’agit de petites viennoiseries au safran qu’on prépare traditionnellement en Suède pour la fête de la Sainte Lucie : dans l’obscurité de l’hiver scandinave, la célébration de la lumière est une fête très importante et dont les racines remontent à la nuit des temps.

J’ai fait connaissance avec les Lussekatter il y a très longtemps,  quand j’étais ado : mes parents s’étaient mis en tête de nous faire apprendre le danois à ma sœur et moi, après des vacances en Scandinavie.
Parmi les activités pédagogiques proposées, il y avait la découverte des gâteaux de Noël et de la Sainte-Lucie qu’on fait là-bas, Suède comprise, via des recettes rédigées, bien évidemment en danois !

J’en ai gardé un souvenir ému des Lussekatter, pleins, tout pleins de safran, ce qui non seulement leur donne un petit air de soleil, mais aussi un goût fabuleux.

Dois-je vous dire que je n’ai jamais, jamais, appris le danois mais que je me suis découvert des ressources insoupçonnées pour tout ce qui est traduction des recettes de cuisine, fussent-elles scandinaves ?
Pour les moins de 20 ans, à l’époque (les années 80) nous n’avions ni Internet, ni  Google Traduction pour comprendre comment faire un gâteau… Pas grave, la gourmandise, c’est international !

Pour 15 pièces environ
Ingrédients
250 g de farine
45 g de beurre mou
10 cl de lait
10 g de levure de boulanger
50 g de sucre
1 oeuf
quelques  de raisins secs si possible de Corinthe
1 jaune d’œuf  pour dorer
1 grosse pincée de safran en filaments
1 pincée de sel

Réalisation
A la main :
Faire tiédir le lait à environ 40°C pas plus, sinon ça tue la levure, puis répartir dans 2 récipients séparés. Dans l’un, ajoutez le safran, légèrement écrasé, bien mélanger puis y faire fondre le beurre coupé en petits morceaux. Dans l’autre, émietter la levure.
Mélanger  la farine et le sel dans un saladier, faire un creux au centre et ajouter la levure dissoute dans le lait et le reste des ingrédients liquides. Mélanger à nouveau et quand la pâte forme une boule, pétrir 10 min sur le plan de travail légèrement fariné. Placer dans un saladier, couvrir de papier film et laisser lever à température ambiante jusqu’à ce que la pâte double de volume (1h à 1h30 environ)
A la machine : dissoudre le safran dans le lait tiède. Ensuite, placer l’ensemble des ingrédients dans la cuve, dans l’ordre préconisé par le fabricant. Lancer le programme « pâte seule » ou pizza » et passer à la suite de la recette une fois le programme terminé.
Au bout de ce temps, dégazer la pâte sur le plan de travail et la séparer en 14 à 16 morceaux. Rouler chaque morceau en un long boudin, puis replier celui-ci en forme de « S ».

Placer un raisin au creux de chaque spirale et laisser lever sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson, sous un torchon, pour empêcher la pâte de croûter.


Préchauffer le four à 200°C. Une fois les Lussekatter levés, les badigeonner avec le jaune d’œuf battu dans une goutte de lait.
Laisser cuire 10 à 12 min en surveillant la cuisson, et manger tout tiède !

Ne remplacez pas le safran par du colorant jaune vous perdriez l’essentiel du goût. En revanche, vous pouvez utiliser du safran en poudre si vous n’avez pas de safran en filaments.

Source : Fisslisa, forum cuisine « Aufeminin »

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par La Cocinera loca sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre expérience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.
En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de la Cocinera loca, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.

Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer