Une recette de boulettes mexicanisante mais qui n’a rien de mexicain, que j’ai réalisé pour le KKVKVK organisé par Létitia.
Avant de passer à la recette, un peu de vocabulaire : les totopos, vous connaissez? Mais si, mais pas sous ce nom-là ! Il s’agit des tortillas chips que vous trempez dans le guacamole, et totopos, c’est le nom mexicain. Voilà de quoi briller dans les dîners mondains…
Encore un peu de vocabulaire avec le KKVKVK : traduction Ki Ki Veut Ki Vient Kuisiner, c’est un jeu historique de la blogosphère inventé par Manue, qui était passé chez moi en 2008 et qui fait actuellement un tour chez Piment Oiseau.

Je n’aurais sûrement pas participé si je n’avais pas été dans une phase intensive de vidage de congélateur et de liquidation de restes, et j’avoue que l’idée d’envoyer une recette à l’adresse « funky boulettes » proposée par Létitia était très séduisante 🙂 L’idée de paner avec des totopos est venue simplement parce que je ne voulais pas jeter les restes d’un paquet à moitié entamé.

Pour réaliser les deux sauces d’accompagnement, il vous faudra des ingrédients un peu durs à trouver, sauf chez mes nouvelles copines. Pour ma part, les tomatillos et les piments viennent de mon congélateur, grâce à ma soeur qui m’approvisionne en direct de LA.  Au pire, remplacez la salsa verde par un guacamole maison, ça sera tout aussi bon à manger. Concernant les boulettes, on trouve tout en supermarché.

Tomatillos et jalapeños : rien à voir avec des tomates !

 

Matériel spécifique : un mixeur et éventuellement un blender
Ingrédients
Pour une quinzaine de boulettes de la taille d’une balle de ping-pong
200g de blancs de poulet
1 petit oignon vert (oignon nouveau)
1 gousse d’ail
1 tranche de pain de pain de mie
50g de cheddar râpé
15 morceaux de cheddar de la taille d’une noisette
Pour la panure
100g de totopos passés au mixer et réduits en chapelure
1 gros œuf battu
2 cuillers à soupe de farine
Pour la salsa verde cruda
4 tomatillos crus
1/2 oignon doux
1 ou 2 piment jalapeño
1 gousse d’ail
½ avocat bien mûr
1 citron vert
1 bouquet de coriandre
Sel, sucre
Pour la salsa roja
1 grosse tomate bien mûre
¼ d’oignon doux
5 à 6 tiges de coriandre
1 piment serrano
Sel, sucre

Réalisation
Préchauffer le four à 200°C
Pour les boulettes : éplucher l’ail et l’oignon, couper l’oignon en lamelles. Placer le tout dans un bol et recouvrir d’eau bouillante afin de légèrement blanchir l’ail et l’oignon. Laisser macérer le temps  de préparer les autres ingrédients. Couper le poulet en lanières.
Placer le poulet dans le bol du robot, ajouter le pain de mie coupé en gros morceaux et hacher grossièrement. Ajouter le cheddar râpé, l’ail et l’oignon égoutté et mixer jusqu’à obtenir une farce fine et assez sèche. Façonner les boulettes dans le creux de la main et farcir l’intérieur avec un morceau de cheddar.
Paner les boulettes en les passant successivement dans la farine puis dans l’œuf battu et enfin dans la chapelure de totopos. Disposer dans un plat à four et cuire environ 30 min jusqu’à ce que les boulettes soient bien dorées.
Préparer les sauces pendant la cuisson. Pour la salsa verde, mixer ensemble les tomatillos, l’ail et l’oignon épluchés et émincés, le piment (couper l’extrémité), la moitié d’avocat, le jus de citron vert, le sel et une pincée de sucre jusqu’à obtenir une sauce. Ajouter éventuellement un peu d’eau si le mélange est trop épais.
Pour la salsa roja : mixer grossièrement la tomate, l’oignon, la coriandre, le piment, le sel et une pincée de sucre.
Servir les boulettes dès la sortie du four accompagnées des deux sauces froides.

La salsa verde et la salsa roja sont deux sauces traditionnelles de la cuisine mexicaine. Normalement on ne met pas de sucre dans aucune des deux sauces, ni d’avocat dans la salsa verde. Mais j’ai trouvé ces deux ajouts dans des versions circulant sur le net et j’ai bien aimé. L’avocat donne du corps à la salsa verde et l’adoucit aussi un peu.

Je n’ai mis qu’un seul piment dans ma salsa verde, et je l’ai trouvée un peu douce, donc si vous aimez les sensations fortes vous pouvez augmenter la quantité de piment.

Il vaut mieux utiliser des morceaux de cheddar plutôt que du fromage râpé pour farcir les boulettes, parce que le fromage râpé à tendance à se fondre dans les boulettes et laisse un creux à l’intérieur.

J’ai cuit mes boulettes au four sans graisse, parce qu’entre la graisse utilisée par les industriels pour frire les totopos et le cheddar j’ai pensé que ça n’était pas la peine d’en rajouter.

Pour réaliser les sauces, utilisez un blender si vous avez, ça sera plus facile. Si vous n’avez qu’un mixeur, coupez les ingrédients en morceaux avant de mixer.

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par La Cocinera loca sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre expérience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.
En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de la Cocinera loca, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.

Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer