Voici une recette venue tout droit de Tahiti, qui a fait craquer ma maman ! Elle n’avait jamais mangé de ce poisson ni  la sauce vanille qui va avec qu’elle a trouvé fabuleuse. J’ai servi avec un riz blanc tout simple, et à vrai dire, il n’y a pas vraiment besoin d’un autre accompagnement.

Ce n’est pas très compliqué à réaliser, mais il faut des ingrédients de qualité comme de la vraie vanille de Tahiti et assurer une cuisson parfaite du poisson.

J’ai légèrement adapté la recette, qui vient du livre de Lisa Mairai Bellais « Cuisine de Tahiti d’aujourd’hui et d’ailleurs », éditions « Au vent des îles« . En particulier j’ai substitué le fumet de poisson de la recette originelle par du vin blanc, parce que je n’avais pas de vrai fumet sous la main, réalisé avec des têtes et des arêtes de poisson, et qu’un truc en cube aurait desservi l’arôme  unique de la vanille de Tahiti.

Enfin avant de passer à la recette, une remarque sur la quantité de sauce : j’ai trouvé qu’il n’y en avait pas beaucoup, tellement c’est bon ! Donc, si vous ne surveillez pas votre taux de cholestérol comme le lait sur le feu, n’hésitez pas à augmenter les quantités de vin blanc et de crème.

Pour 2 personnes
Ingrédients
2 darnes de mahi mahi
15 cl de vin blanc (chardonnay pour moi)
20 cl de crème fraîche
20 g de beurre
½ cuiller à café de vanille de Tahiti en poudre, ou une gousse fendue en deux et grattée
Sel, poivre
Farine

Réalisation
Préparer et doser tous les ingrédients, et les laisser à portée de main sur le plan de travail. La cuisson ne prend que quelques minutes, il ne faut pas perdre de temps à préparer un ingrédient oublié. Fariner légèrement les darnes de poisson sur chaque face. Faire fondre le beurre dans une poêle et y dorer les darnes de chaque côté à feu vif. Laisser le poisson dans la poêle et déglacer avec le vin blanc. Laisser bouillonner pour que l’alcool s’évapore et que le liquide réduise un peu (cela prend une à deux minutes, pas plus). Ajouter la crème et la vanille, saler, poivrer et laisser réduire encore une à deux minutes, toujours à feu vif. Servir sans attendre.

Pour tester la cuisson du poisson : insérer une pointe de couteau au plus près de l’arête centrale, si la lame ressort chaude, le poisson est cuit.

Le Mahi Mahi se trouve surgelé sous le nom de Dorade Coryphène soit  chez Picard sous forme de filets soit dans les supermarchés asiatiques sous forme de darnes. C’est ce que j’ai préféré utiliser, d’une part parce que c’est plus joli qu’un morceau rectangulaire dans l’assiette mais aussi parce que l’arête centrale et la peau donnent plus de goût à la recette. En plus, c’est beaucoup moins cher au kilo, donc que demande le peuple ? Pensez seulement à le mettre à décongeler 24h à l’avance au frigo. On peut éventuellement faire la recette avec de l’espadon.

Ici, un petit topo que j’avais rédigé sur la vanille

Autre chose : faite cuire le riz, avant de vous lancer dans la cuisson du poisson, vu qu’il mettra beaucoup, beaucoup plus de temps à cuire.

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par La Cocinera loca sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre expérience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.
En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de la Cocinera loca, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.

Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer