Aïe Aïe Aïe je suis en retard…. j’ai été sélectionnée avec cette recette pour le concours caviar organisé par Dom Petroff avec la complicité de Dorian, de Marie et de Sophie et je n’avais toujours pas publié la recette ! Voici qui est fait : vous pourrez toujours les réaliser demain, si l’envie vous en prend de célébrer un mardi-gras hyper festif, sinon, toujours sur mon blog, il y a l’option firifiri, pour des beignets en direct de Tahiti


Edition du 21/03/11 : je fait partie des 3 gagnantes, yes !
Je ferai un compte-rendu de l’Atelier dégustation pour vous raconter 🙂



Pour cette recette, j’ai voulu jouer avec l’association classique blinis, vodka, crème aigre et caviar, en recombinant les éléments pour en faire des amuse-bouche amusants et festifs, à servir très frais.

Pour 4 personnes
À préparer plusieurs heures à l’avance.

Ingrédients :
30g de caviar Dom Petroff
Pour la gelée de vodka:
12 cl de vodka
2 feuilles de gélatine (4g)
Pour la chantilly salée :
25 cl de crème liquide entière
Sel, poivre
Pour les crêpes de sarrasin :
50g de farine de sarrasin
25g de farine de blé
1 pincée de levure chimique
1 pincée de sel
1/2 œuf battu
10 cl de lait
5 cl d’eau

Préparation des crêpes : mélanger les deux farines, le sel et la levure. Casser l’œuf, le battre à la fourchette dans un petit ramequin et en incorporer la moitié au mélange de farine. Réserver l’autre moitié pour un autre usage. Incorporer ensuite le lait et l’eau à la pâte pour obtenir une pâte à crêpes fluide. Si nécessaire ajouter un peu d’eau et de lait. Cuire les crêpes dans une grande crépière, et les disposer chacune (on doit en obtenir 3 ou 4) séparément dans de grandes assiettes. Laisser refroidir

Gelée à la vodka :faire ramollir la gélatine dans de l’eau froide. Faire chauffer 2-3 cuillerées à soupe de vodka dans une petite casserole et incorporer la gélatine bien essorée à la vodka chaude. Une fois la gélatine dissoute, incorporer  le mélange à la vodka restante. Réserver environ 10 min, le temps que la gélatine commence à prendre, puis procéder à l’assemblage des rouleaux de crêpes.

Montage des rouleaux de crêpe : étaler la gélatine à la vodka sur chaque crêpe à l’aide d’une spatule et assembler en rouleau en procédant de la manière suivante : rouler la première crème très serré. Poser le rouleau sur le bord de la deuxième crêpe et rouler à nouveau, toujours très serré, pour obtenir un rouleau d’un diamètre supérieur. Répéter l’opération avec la/les crêpe(s) restante(s). Réserver au frigo pour que le mélange gélatine/vodka finisse de prendre en gelée.
Pendant ce temps, ajouter le sel et le poivre à la crème liquide et battre la crème en chantilly ferme à l’aide d’un fouet. Réserver au frais.

Montage final, une petite heure à l’avance, mais pas plus : découper le rouleau de crêpes en rondelles d’environ 5mm de diamètre. Disposer sur chaque rondelle une cuillerée à café bombée de caviar. Réserver un peu de caviar pour la décoration.
À l’aide d’une poche à douille, dissimuler le caviar sous la crème fouettée salée. Décorer avec le caviar réservé et laisser au frais.
Passer au congélateur 5-10 minutes avant de servir pour que les bouchées soient très fraîches en prenant bien garde de ne pas les congeler.

On obtient normalement 2 amuses-bouches par personne. J’ai testé, c’est très bon avec une bonne quantité de caviar (soit une grosse cuillerée à café par personne) et l’effet de surprise en bouche joue à fond.
Si on essaie de faire plus d’amuse-bouche en diminuant la quantité de caviar par bouchée, c’est nettement moins intéressant. Dixit mes testeuses en cuisine

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par La Cocinera loca sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre expérience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.
En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de la Cocinera loca, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.

Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer