ptlogotdm

Mam’zelle Gwen nous a proposé de remettre le couvert pour boucler son tour du monde en 232 recettes.

plats fidjien ©cocineraloca.fr

Après avoir fait un tour au Panama en avril, j’ai choisi de finir l’année aux îles Fidji. Pas mal pour un mois de décembre, non ?

une île aux Fidji ©office de tourisme de Fidji

J’ai fait un tour sur wikipedia (un truc avec un nom d’origine hawaïenne, c’est fait pour moi) pour en savoir un peu plus, et j’ai filé ensuite sur le site de l’office du tourisme de Fidji, et sur les sites culinaires fidjiens, qui m’ont aimablement renseignée sur les habitudes culinaires du lieu
J’en profite pour remercier l’office du tourisme fidjien, qui m’a autorisée à publier trois photos représentatives de l’archipel. Grâce à eux, j’ai appris que « Bula » veut dire « Salut » et « Vinaka » merci : vinaka fijime.com !

danse fidjienne ©office de tourisme de Fidji

Nous sommes dans le Pacifique, et si vous suivez mon blog, vous connaissez mon intérêt pour la Polynésie.  A Fidji, la population se répartit entre Mélanésiens et Indiens. J’ai zappé la cuisine indienne en me disant que ce pays-continent avait déjà fait l’objet d’une étape de ce tour du monde et je me suis donc concentrée sur la cuisine mélanésienne.

Comme en Polynésie, dans la cuisine traditionnelle, on cuit les aliments dans un four creusé dans la terre, à l’étouffée, appelé ici Lovo. Le taro est servi quasiment à tous les repas, et le lait de coco est omniprésent.
Les mélanésiens et les indiens mangent avec les doigts, et le repas est servi par terre. On s’assied sur des nattes.

©office de tourisme de Fidji

J’ai essayé et photographié 3 plats : le Kokoda, le Vakalavalava ainsi qu’un gratin de patates douces et ananas. Je laisse planer le mystère sur ce que sont le Kokoda et le Vakalavalava, ça vous obligera à lire les recettes ! Je n’ai pas eu le temps de réaliser la sauce Miti, ni les crevettes cuite avec du lait de coco et des feuilles de rourou (taro).

Pour des raisons de commodité, j’ai fait un billet par recette. Et pour vous dévoiler un pan de ma vraie vie, j’étais malade quand j’ai fait les photos, et je trouve que ça se voit, j’espère faire mieux à la prochaine prise de vue. En tout cas, mon repas fidjien était vachement bon ! 🙂

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par La Cocinera loca sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre expérience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.
En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de la Cocinera loca, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.

Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer