guacamole ©cocineraloca.fr

Deuxième recette de la fête des morts. Les tamales arrivent dès que possible.

On trouve plusieurs variantes de guacamole au Mexique, certaines réalisées au blender et d’autres plus rustiques, faites à la fourchette. C’est la version que je préfère, et Claudine aussi !

Matériel : un couteau, une planche à découper, une fourchette
Pour un bol de guacamole

Ingrédients
2 avocats bien mûrs
1 petite tomate mûre également
½ oignon blanc doux
1 citron vert
5-6 tiges de coriandre fraîche
1 cuiller à café rase de cumin en poudre
sel

Réalisation
Presser le citron vert et verser le jus dans un grand bol. Ajouter le sel et le cumin. Couper l’oignon et la tomates en tout petits dés (environ 3 mm) et mettre le tout dans le bol. Ouvrir les avocats, enlever la peau et garder les noyaux. Couper grossièrement les avocats au couteau, puis réduire la chair en purée grossière à la fourchette. J’effectue cette opération directement sur la planche à découper. Ajouter la purée d’avocat dans le bol, et bien mélanger. Effeuiller la coriandre et hacher grossièrement les feuilles à l’aide du couteau. Incorporer au guacamole. Goûter pour rectifier l’assaisonnement. Planter les noyaux dans la préparation, cela empêche l’avocat de noircir. Recouvrir le bol de papier film et laisser au frais jusqu’au moment de servir.

Penser à faire le guacamole au moins une petite heure avant de servir, pour que les saveurs aient le temps de se mélanger.
Au Mexique, les oignons blancs sont très doux et légèrement sucrés. Si les vôtres sont trop piquants, les émincer et les laisser tremper 30 min dans un bol d’eau fraîche salée, cela les adoucira.

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par La Cocinera loca sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre expérience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.
En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de la Cocinera loca, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.

Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer