ptlogotdm

A force de voir défiler les spécialités du monde entier sur les blogs, j’ai eu moi aussi envie de participer au tour du monde en 232 recettes de Mamzelle Gwen, et au tirage au sort j’ai eu le Panamá
J’ai de la chance, je lis l’espagnol, donc j’ai fureté directement sur les sites hispanophones pour trouver une petite recette à vous concocter. Après moult réflexions, j’ai choisi le Sancocho, le plat national et scrupuleusement suivi la recette donnée : si vous parlez espagnol, lisez la recette, on y sent tout l’amour de l’auteur pour la cuisine. J’ai choisi cette recette parmi d’autres parce qu’elle ne nécessite pas trop d’ingrédients compliqués à trouver. Il existe des versions plus riches avec du maïs, du piment, de l’ail etc…
Ami panaméen, je sais : le sancocho de ta mère, de ta femme ou de ta fille est meilleur que le mien, et elles ne le font pas du tout comme ça ! Mais prends pitié de moi, et rappelle toi aussi que je ne fais que découvrir la cuisine de ton pays, avec toute les imperfections d’une personne qui ne s’y est jamais rendue. 😉
A tous mes autres lecteurs : je vous ai traduit la recette, et vous livre mes impressions et commentaires en fin de recette
Buen provecho !

 

sancocho ©cocineraloca.fr

Sancocho du Panamá

Pour 6 personnes
Cuisson : 60 min

Ingrédients
I poule ou un poulet coupé en 8 morceaux
1 gros oignon coupé en lamelles fines
8 brins de coriandre (ou plus au goût)
500 g d’igname pelé et coupé en morceaux moyens
Eau chaude
Sel
Coriandre hachée pour le service
Feuilles d’origan frais pour le service

Réalisation
Disposer dans un faitout ou une cocotte les morceaux de poulet, les saler, ajouter l’oignon et la coriandre hachée. Couvrir et faire cuire à feu doux, à sec, pendant 20 min. Le poulet va cuire dans son propre jus et prendre saveur. Au bout de 20 min, ajouter suffisamment d’eau chaude pour recouvrir le poulet. Porter à ébullition, puis baisser le feu et laisser mijoter à feu doux pour encore 20 min. Ajouter l’igname coupé au bout de ces 20 min; et laisser mijoter jusqu’à ce que celui-ci soit cuit (compter environ 20min). Ajouter l’origan et la coriandre au moment de servir.

Mes petites observations :
L’auteure de la recette explique que la consistance du Sancocho varie suivant les goût : aqueuse ou épaisse, et que celle-ci dépend de la cuisson de l’igname. Pour un bouillon épais, il suffit de prolonger la cuisson jusqu’à ce que l’igname se désagrège dedans. On peut aussi incorporer une partie de l’igname râpée pour la consistance et l’autre partie en morceaux. Le mien était liquide, j’avais trop faim pour pouvoir attendre !
Elle dit également qu’elle adore le goût du sancocho cuisiné au feu de bois, parce qu’il prend un goût de fumé. J’ai du me contenter de ma vitrocéramique…
Je ne connais pas l’origan du Panama, mais si c’est le même qu’au Mexique, il n’a pas du tout le même goût que l’origan qu’on trouve en Europe. A vous de voir si vous voulez parfumer votre Sancocho avec ou pas.

Surtout utiliser du poulet avec des os, sinon le bouillon n’aura pas de goût. J’ai découpé un poulet (pas trouvé de poule à la supérette bio) et gardé la carcasse pour faire un bouillon de poule. J’ai bien aimé la technique de cuisson à sec, que je ne connaissais pas, et effectivement ça donne quelque chose de goûtu.

Pour le goût ; c’est trèèèès bon. Mais j’ai eu une sensation étrange en goûtant : la saveur m’était complètement familière et pas du tout exotique. En réfléchissant, j’ai compris pourquoi : je suis d’origine pied-noire espagnole,donc le bouillon de poulet et la coriandre, je connais depuis l’enfance. A vous de voir si cela vous rappelle quelque chose ou si la saveur est complètement nouvelle pour vos papilles.

On trouve les ignames dans les épiceries exotiques et les supermarchés asiatiques, et même au rayon exotique de certains supermarchés.

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par La Cocinera loca sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre expérience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.
En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de la Cocinera loca, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.

Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer