blanquette à la normande © cocineraloca.fr

Autant je déteste le mot tuerie qu’on retrouve sur trop de blogs, autant j’adore l’expression « comme un/une » qui fleurit sur les menus des grands chefs : cela permet toutes les variations sur le répertoire de la cuisine classique française, sans se faire incendier pour crime de lèse-gastronomie.
Je vous propose donc ce « Comme une blanquette de veau à la normande », qui est la façon commune de préparer la blanquette en Normandie. Pas de viande bien blanche pochée dans un liquide, pas de champignons, pas de riz pour accompagner, mais des pommes de terre, donc rien à voir avec ce qu’on trouve au menu des brasseries. A mon goût, la préparation normande est nettement meilleure ! Je propose aux puristes d’intituler cette recette « Sauté de veau à la crème » et aux autres simplement de se régaler. 😉
Pour 4 personnes

Ingrédients
800g de veau à blanquette sans os
1 os de veau
2 oignons
1 gousse d’ail
4 belles carottes
4 à 6 pommes de terre à chair ferme
15 cl de vin blanc
1 bouquet garni
15 g de beurre
1 cuiller à soupe d’huile (colza ou tournesol)
1 cuiller à café rase de farine
2 cuillers à soupe de crème épaisse
1 jaune d’œuf
eau chaude
sel, poivre

Réalisation
Parer la viande, la détailler en gros morceaux d’environ 7 cm de long. Eplucher l’oignon, l’ail et les carottes, les laver. Réserver les pommes de terre. Couper les carottes en tronçons, les oignons en deux.
Faire chauffer l’huile et le beurre dans une cocotte, y faire dorer la viande de tous les côtés. Fariner légèrement, ajouter le verre de vin blanc, et couvrir largement d’eau chaude. Ajouter les légumes, l’os de veau et le bouquet garni, saler, poivrer et porter à ébullition. Baisser le feu et laisser mijoter à feu doux au moins deux bonnes heures. Peler, laver les pommes de terre, les couper en morceaux, et ajouter dans la cocotte 15 min avant la fin de la cuisson.
Préparer la liaison à la crème : mélanger la crème et le jaune d’œuf dans un bol, saler et poivrer légèrement. A l’aide d’une écumoire, retirer la viande et les légumes de la sauce, garder au chaud. Verser une petite louche de sauce dans la liaison à la crème et bien mélanger. Verser dans la cocotte, mélanger, et faire épaissir la sauce en mélangeant constamment à la spatule. Le mélange ne doit surtout pas bouillir. Quand la sauce atteint la consistance d’une crème anglaise, arrêter la cuisson, et en napper la viande et les légumes. Servir immédiatement.

Conseils et astuces
Ne pas utiliser d’eau froide, ça arrête la cuisson, et c’est moins bon. Je fais toujours chauffer une bouilloire électrique remplie d’eau quand je prépare des plats mijotés, ce qui me permet d’avoir très rapidement de l’eau chaude sous la main.
Choix de la viande : demander simplement au boucher « une blanquette sans os pour x personnes » et un os de veau. La viande est meilleure sans os, mais la sauce moins goûtue, d’où l’importance de demander l’os pour avoir une sauce savoureuse
Théoriquement, la sauce pourrait bouillir vu qu’il y a un peu de farine, mais à mon avis la quantité n’est pas suffisante pour éviter les coagulations désastreuses
On peut préparer la blanquette à l’avance, sauf la liaison qu’il faut faire au dernier moment
Je garde la viande et les légumes au four (préchauffé à 80°C) dans un plat recouvert d’aluminium, le temps de faire la liaison.

Source : ma mamie !

%d blogueurs aiment cette page :

En visitant La Cocinera loca, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les cookies utilisés par La Cocinera loca sont utilisés uniquement pour faciliter votre navigation ou votre expérience utilisateur. Aucun usage commercial ou de suivi n'est effectué.
En poursuivant votre navigation vous acceptez leur utilisation. Si vous ne souhaitez pas utiliser les cookies de la Cocinera loca, merci de quitter le site, car ceux-ci sont indispensables à la navigation au sein de celui-ci.

Et son administrateur, croyez-le, n'aime les utilisations commerciales des cookies !

Fermer